• Tout est désormais en moi, le monde extérieur en tant que concept disparait

     Tout est désormais en moi, le monde extérieur en tant que concept disparait

    Tout est désormais en moi, le monde extérieur en tant que concept disparait

    Ça y est, je conscientise totalement le processus en cours. Je ne suis pas en train de propulser mon monde intérieur vers l'extérieur en élargissant cette gangue quantique, mais je défais tout simplement le voile qui me séparait encore techniquement du monde physique.

    Mon être s'élargit et va petit à petit englober tout ce qui EST, le monde extérieur y compris...ce dernier n'étant alors plus extérieur à moi mais en moi, une extension de moi....Mon être est TOUT, il est comme une étoile qui implose. La conscience ne connait pas le concept de séparation, toute la création est UNE, il n'y a ni dedans ni dehors. Ma conscience est donc tout simplement en train d'embrasser tout ce qui EST, elle fusionne en elle le physique et le non physique.

    Ce système solaire que mes sens percevraient à l'extérieur de moi était le symbole d'une conscience morcelée. La société et les objets qui m'entourent étaient également comme un membre indépendant de ma volonté divine. Tout ceci se termine. Lorsque l'esprit quantique élargit sa conscience, il y a accroissement vibratoire, la cellule originelle devenant l'unique qui contient le tout, le système solaire, la société et les objets y compris.

    Ce que je vis n'est pas ma projection vers le monde extérieur mais bien la disparition du monde extérieur : il n'y a qu'une seule conscience et donc un seul monde et ce dernier est en moi.........ce monde intérieur est aussi vaste que le cosmos, il est le cosmos.

    L’expansion de la conscience permet l’expansion de l'esprit, ce dernier peut alors abolir la notion physique d'un monde extérieur. Cette gangue quantique est l'outil quantique qui me permet de faire entrer en moi le monde extérieur et de l'unifier à mon être conscient. Cette perception très particulière que je vis actuellement est bien celle de mon être qui prend toute la place, TOUT L'ESPACE.

    Ce n'est pas moi qui m'étends vers l'extérieur mais l'extérieur qui disparaît, ne laissant que moi, l'être...et dans l'être que je suis EST désormais le monde...tout devient intérieur car RIEN NE PEUT ÊTRE EXTÉRIEUR A LA CONSCIENCE DE L’ÊTRE.

    Une seule conscience, une seule création, un seul monde, le mien, en moi. Le monde extérieur n'existe pas pour l'être, c'est une donnée erronée que notre chair vivante et vibratoire se doit de traduire à son tour.

    Ce qui a été compris doit être vécu, le temps de latence est terminé, tout mon être se met au diapason de cette nouvelle réalité. Je suis tout, je m'expands sans limite, à l'infini. Je suis le monde intérieur et extérieur, ce dernier n'étant plus qu'une forme énergétique différente de mon être mais unifié à mon être.

    Mon corps est réellement comme une étoile dont le cœur de feu, l'être, fait exploser l'écorce afin d'accroitre sa masse. Cela ne détruit pas le corps, ce voile de matière, mais cela donne juste le sentiment de gonfler, de fissurer afin que ma peau et mes os ne soient plus qu'un habit divin, plus une prison hermétique. Comme tout ce qui EST, ma matière commence à se vivre en moi.....oui, malgré les apparences, mon corps physique est désormais en moi ! Car rien n'est en dehors de la conscience, rien....magie de la transformation, de l'évolution de la conscience. Glorieuse étape que je m'offre ici et maintenant :)

    Gratitude.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2015

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter