•  6 : Dieu

     

    Janvier 2014,

    JE SUIS DIEU

      

    Je suis au soleil.

    Paix absolue.

    Et je perçois ce que je suis.

    Il n’y a jamais eu une entité qui serait Dieu.

    Je suis Dieu.

    Je suis une emanessence de Dieu et en même temps, je suis Dieu.

    Il n’y a rien d’autre que moi.

    Je suis Dieu.

    L’interconnexion est Dieu.

    Dieu est un concept humain qu’il faut revisiter, car Dieu n’est ni plus, ni moins que l'espace-temps conscient.

    Dieu est l’univers conscient et créateur de sa forme.

    Dieu est une conscience qui s’expend.

    Ma conscience étant connectée au TOUT, je redeviens ce que je n’ai jamais cessé d’être : Dieu.

    Je comprends tout cela l’espace d’un instant.

    Mais je vais bien au-delà de la compréhension.

    Comme cela m’est arrivé parfois, je deviens LA connaissance, le savoir.

    Je baigne dans un maelström d’informations.


    Soudain, j’ai le vertige.

    C’est presque terrifiant de savoir que je suis celle que j’attends, que oui, définitivement oui, je suis créatrice

    d’univers.

    Puis, le choc passé, la beauté de ce que je perçois annihile tous doutes, toutes peurs.

    En écrivant tout cela, ce que je viens de vivre m’échappe déjà.

    Les mots peinent à effleurer ce que je sais pourtant de toute éternité.


    Nous pourrions dire qu’il y a l’univers.

    Point.

    Il n’y a que cela.

    Et l’univers est une entité consciente.

    L'univers est un être vivant !

    L'univers est Dieu.

    Imaginons-le comme un grand TOUT, une bulle qui forme un seul élément.

    Mais cette unité va chercher à expérimenter.

    Et pour cela elle va se démultiplier, se scinder en de multiples fragments.

    Je suis un de ces fragments tout en étant l’unité, l’intégralité de l’univers créateur.


    J’ai pour la première fois prononcé le mot « Dieu » en décembre 2012.

    Même après toutes ces années d’éveil, j’imaginais encore qu’il y avait une instance qui créer, un être "autre que

    moi" que je devais essayer d'atteindre pour devenir un humain divin.

    J'espérais depuis des éons que ce Dieu tout-puissant puisse enfin me transformer en quelqu'un d'épanoui et de

    connecté.

    Mais il n’y a pas une entité qui serait Dieu.

    Il n’y a pas « un autre » qui serait Dieu.

    Nous sommes l’entité Dieu.

     

    Il n’y a que moi, je suis la source créatrice.

    Etre un de ces éléments, et être la source créatrice dans son intégralité, c’est la même chose.

     

    Que cela soit les êtres que je perçois de l’autre côté du voile, que ce soit les humains, que ce soit n’importe

    quelle forme de vie, elle est une facette d’elle-même, c'est-à-dire une facette de l’unité.

    Il faut oublier tout ce que nous avons appris sur Dieu, tout ce que nous croyons savoir.

    Même le mot en tant que tel devient gênant pour appréhender l’immensité de cette vérité.

    Alors oublions jusqu’au mot lui-même, oublions tous les multiples concepts que comporte le mot Dieu.

    Si nous oublions jusqu’à ce concept et ce mot, tout devient plus facile à saisir, tout devient si simple !


    Je me pose donc là, dans l’instant présent, avec cette idée inouïe que je suis ce Dieu dont on parle tant.

    Je suis une forme du TOUT en évolution.

    A partir de maintenant, plus ma conscience va s’ouvrir à ce que je suis réellement, plus je vais puiser MA

    PRESENCE dans ma mémoire, et plus je vais devenir une facette du TOUT s'inscrivant dans la GRACE.

    Plus je vais m’abandonner à ce que je suis, plus ma création sera en accord avec de hautes vibrations.

    Je perçois de façon encore plus subtile ce que j’affirme depuis tant d’années : JE SUIS DIEU CREATEUR.

    J’avais compris, approché la vérité grâce au mental, mais durant quelques secondes d’éternité, je l’ai vécu.

    J’étais le TOUT.

    Je devrais être survoltée mais non, calme et évidence, c’est tout.

    Tout est bien fait, j’intègre cette réalité pas à pas, sinon, elle me désintégrerait.

     

    Mesnet

     

    Cet homme ne dit rien d'autre que ce que j'affirme.

    Vidéo : Jim Carrey est Dieu. Et vous ?

     

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

     

    1 : Je suis Dieu1 : Je suis Dieu1 : Je suis Dieu1 : Je suis Dieu    

     

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    5 commentaires
  •   1 : Un maître

                                                 

     

    En troisième dimension, c’est l’autre qui va déterminer si je suis un maître.

    Je suis le maître de l’autre, c’est un statut.

    A partir du moment où je deviens maître confirmé par les autres, je peux guider et

    prodiguer un enseignement à mes élèves.

    Je suis le plus accompli d'entre eux.

    Un maître est à l’origine d’une école de pensée et est reconnu dans la société s’il a de

    nombreux élèves.

    Un maître 3D est admiré voire vénéré.

    Il devient un élu qui est mis en lumière dans le monde des hommes.

     

    Dans ce cycle, je deviens maître lors de l’expansion de ma conscience.

    Seul mon être profond, mon esprit souverain sait et affirme que je suis devenu maître.

    Aucun Dieu, aucun esprit, aucune entité, aucun humain n'ont le pouvoir de confirmer

    ma maîtrise.

    C'est en me défaisant de l'ego que je peux enfin affirmer ma grandeur et, seul face à

    moi-même me considérer comme un maître.

    Je ne serais jamais le maître de quiconque puisque ce cycle verra chacun devenir son

    propre maître.

    Mais en devenant maître à cette étape du cycle, je peux guider, étayer ceux qui sont

    sur le chemin, en exposant tout simplement à la lumière ce que je suis.

    Ce ne sont pas des élèves mais des maîtres que je peux aider et cela de deux façons :

    soit je croise ceux qui ont besoin de ma lumière, soit j’inscris tout simplement ce que JE

    SUIS dans la matrice , et ainsi, la connaissance est accessible à tout l’univers.

     

    Le nouveau cycle nous libère.

    Nous sommes notre maître, notre gourou, notre Dieu intérieur.

    Accéder à la maîtrise ne nous verra pas forcement briller dans cette réalité falsifiée. 

    La troisième dimension nous forgera dans la solitude et la discrétion, mais nous vivrons

    dans la lumière de la Source.

     

    Les mots restent les mêmes, c’est la vibration qui sous-tend le verbe qui évolue.

    J’ai abordé le  mot « maître », mais il en est de même des mots « amour », « don »....

    Chaque mot, à travers cette nouvelle fréquence cache une autre vérité.

    "Tout est pareil, mais tout est différent !"

      

      

    Mesnet

     

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

    1 : Un maître

    (image choix réalité.org)

     

    Pin It

    11 commentaires
  • 9 : Multidimensionnel

     

    Nous sommes déjà des êtres multidimensionnels !

    Prenons dors et déjà conscience de nos multiples dimensions :

     

    1 : L'individu Mesnet : Je suis une personnalité limitée par le mental. J'imagine que ce que je suis se

    réduit à mon corps physique.

      

    2 : Mesnet consciente : ma conscience se connecte enfin à quelque chose de plus grand.

    J'habite ce  corps mais je ne suis pas ce corps. Je me détache des normes, je m'ouvre à une réalité

    plus vaste.

      

    3 : L'Esprit qui nous a créé. Il est celui qui a expérimenté le flux karmique. Lors de l'éveil, Mesnet

    l'humaine et Mesnet consciente s'y connectent enfin mais ne sont pas L'Esprit dans sa globalité.

      

    Ces trois dimensions sont déjà en moi, il me suffit de les redécouvrir.

    Seul le mental nous coupe de cet aspect dimensionnel de nous-même.

    Il refuse de nommer "dimension" ces trois paliers distincts.

      

    4 : L'UN : Je suis l'UN qui s'incarne en cette humanité, en ce corps, en cette conscience, en cet

    Esprit.

     

    Voici un exercice probant mettant en relief notre capacité cachée à vivre sur de multiples plans.

    Lors de pulsions alimentaires, je suis consciente avant et après l’ingestion de nourriture.

    Mais durant l’acte lui-même, c'est comme si je n'étais plus là.

    Je ressors de cet instant avec cette folle idée « tiens, j'ai mangé sans m'en rendre compte ! ».

     

    Lors de ces pulsions alimentaires, je réalise enfin qu'il n'y a plus que l'individu Mesnet qui ingère des aliments.

    L'individu Mesnet ne communique plus avec ses autres dimensions.

    Il y a séparation inconsciente.

    Je ressens comme une perte de mémoire lors de ces moments particuliers.

    Une partie de moi est "absente" durant l'acte, tout simplement.

    Il s'agit d'une déchirure dans le temps.

    Mais que ce passe t-il entre avant et après ? 

    Ou suis-je, maintenant  ?

    Qui suis-je, dans ce moment présent dont je ne souviens pas ?

    Les alcooliques décrivent les mêmes symptômes.

    Combien de meurtriers ont-ils également témoigné dans ce sens en affirmant "je ne me rappelle pas de ce qui

    s'est passé" ?

    Ils se retrouvent avec une arme à la main, près d'un corps sans vie, sans comprendre comment. 

     

    Au moment précis de la pulsion, il n'existe plus d'unité entre nos "moi" dimensionnels.

    Il n'y a plus que le programme humain qui joue sa partition en solitaire.

     

    Combien de fois n'ai-je pas entendu « mange en conscience » !

    C'est un savoir qui est répété sans cesse, mais encore fallait-il en comprendre le sens !

    Manger en conscience n'est donc pas "porter sa conscience" sur l'élément ingéré o"porter sa conscience" sur

    l'acte perpétué !

    Nous devons simplement nous demander quelle dimension de nous-même est sollicitée.

    Y a-t-il Unité ou séparation de nos "moi" dimensionnels ?

     

    Cette nouvelle aptitude à vivre plusieurs dimensions à la fois me permet enfin de percevoir l'Unité.

    Il n'y a plus rupture dans « l'espace-temps », donc dans mes dimensions.

    Il y a  "avant" en conscience, "pendant" en conscience, et "après" en conscience.

    Vivre ce "pendant" en conscience, c'est vivre le moment présent, la carte maîtresse de notre évolution.

    Dans le moment présent, lorsque nous avons la capacité d'observer les différentes parties de nous-même en

    action, nous devenons des êtres multidimensionnels !

    En d'autres termes, conscientiser la séparation amène à vivre l'UN.

    Étonnant, n'est-ce pas ?!

     

    25 janvier, année deux.

    Je complète cette perception avec un article édité par Le Passeur.

    J'explique plus haut que je vis simultanément quatre facettes vibratoires de moi-même.

    Mais ces quatre "états d'Etre" que sont Mesnet l'humaine, Mesnet consciente , L'Esprit et  l'UN ne vivent pas dans

    le même espace-temps.

    La première a des difficultés à ne pas se projeter dans le passé et le futur.

    La deuxième vit le présent.

    L'Esprit et l'UN vivent en dehors du temps.

    Décodage et libération de nos programmes

     

    Mesnet

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

    9 : Multidimensionnel

     

    Pin It

    votre commentaire
  • 12 : Contrat d'âme

     

     

    Nous choisissons nos parents, notre famille.

    Avant l’incarnation, on décide que l'on fera vivre telles ou telles épreuves à sa famille, de façon à ce que

    chaque membre transcende le chaos.

    Les enfants vont également choisir des « virus » identiques à ceux des parents de façon à les résoudre

    dans ce cycle.

    Nous éduquons nos enfants mais eux aussi nous éduquent.

    Remettre en question le mouvement de vie de l'un des membres de la famille n'a pas de sens au niveau

    spirituel : chacun est exactement ce qu'il doit être au moment précis où il doit l'être, de façon à devenir

    un miroir efficient pour l'autre.

    Si l'un des parents vit l'éveil et l’autre non, cela permet à l'enfant de déterminer par comparaison ce

    qu'est la dualité.

    Celui qui n'est pas encore dans l'éveil a un rôle aussi important à jouer que le marcheur

    qui a déjà pris le chemin de la paix intérieure !

    Nous devenons ainsi « des panneaux indicateurs » leur permettant de faire leurs propres

    choix.

    Nous devons faire vivre aux autres les exercices de vie qu'ils ont demandé à travailler lors de leur

    incarnation.

    Ceci est un contrat.

    De l'ordre de l’inconscient bien évidemment, et donc entre les mains de l'Esprit.

    Ces contrats deviennent comme une trame évidente aux yeux de l'éveillé lorsqu'il est reconnecté à

    l'Esprit.

    Il peut donc se défaire de ses contrats et surtout, aider les siens à faire de même.

    Ma fille aînée avait pris sur elle les plus lourds des contrats familiaux.

    Il semble que de les avoir mis à jour et travaillé ait allégé sa tâche sur cette terre.

     


    Mesnet

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

     Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

     transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

     Gratitude.

     

    12 : Contrat d'âme

     

    Pin It

    3 commentaires
  •  3 : L'espace temps n'est pas le même pour tous                                        

     

    Janvier 2,

    Le bas-astral est fermé

      

    Pour ce sujet encore plus que pour un autre, chacun devra vivre selon sa perception.

    Je ne peux exposer ici que ce que je sais et ce que je sais n'est point vérité.

      

    Ces projections concernant le bas-astral ne m'ont jamais interpellé.

    Je ne remettais pas en cause son existence, ni celle des OVNIS ou des élémentaux par exemple, mais ce ne sont

    pas des éléments de travail sur lesquels j'ai eu à me pencher.

      

    Je n'ai eu qu'un seul contact avec un "mort", refusant de quitter ce monde.

    Une jeune femme de mes relations m'a un jour "attaqué" verbalement sans qu'il n'y ait de signe avant-coureur :

    son visage s'est transformé, sa voix ne ressemblait plus à rien de normal.

    En plongeant mon regard dans le sien, j'ai su intuitivement qu'elle n'était "pas seule".

    Je passe ici sur les détails, mais ma connexion à l'intelligence du cœur étant déjà bien ancrée, au lieu de

    "chasser" l'homme humain décédé qui s'accrochait à sa lumière, j'ai mis en place un protocole de

    dialogueancré sur l'amour, la compassion, la paix.

    Ce fut une expérience étrange.

    Je lui ai expliqué qu'il se trompait de "lumière" et donc de chemin et qu'il faisait du mal à "la petite".

    Deux jours plus tard, il était "rentré chez lui".

      

    Mon Esprit a estimé à l'époque (2011 ?) que je devais percevoir au moins une fois cet autre monde imbriqué

    dans le nôtre.

     

    Il m'a également affirmé en 2012 que le bas-astral était "fermé"....un peu comme Alcatraz ?

    C'est ce que je ressens sans ambiguïté : cette dimension n'est plus.

    Cela me semble d'ailleurs logique : il fallait bien que cette réalité de troisième dimension soit allégée pour

    accueillir le vent du changement.

    Il n'y a plus que nous, les humains, candidats à l'ascension.

      

    Ce que j'énonce ici, je ne l'ai jamais vu sur le net, sauf dans un texte lu en 2012, une canalisation d'Anaël :

    Mais l'éveillé ne doute pas de son informateur, :) même s'il est le seul à affirmer une réalité !

    "(...) de la même façon que celui qui quitte sont corps, pour se retrouver (...) enfermé et prisonnier dans l'astral, comme c'était le cas jusqu'à présent, (...) ceci est terminé : ceux qui quittent ce plan, d'ores et déjà n'ont plus de nécessité de vivre l'astral. Ils se retrouvent en position que vous nommez stase, Béatitude, jusqu'au moment de la libération de la terre".

    Voici l'adresse du texte en question : Source Elishean

     

    Septembre 2

    Je rajoute un élément important.

    Il semble que le bas-astral n'existe plus....et pourtant, il existe encore !

    En effet, il s'avère que beaucoup continuent à évoquer les entités qui peuplent cet enfer.

    Voici l'explication quantique que me souffle mon Esprit :

    Le bas-astral disparaît en cinquième dimension, tu ne peux plus t'y référer, le ressentir comme un potentiel accessible. Pourtant, il continue d'exister sur une autre ligne de temps. Si un Esprit considère qu'un travail doit être fait en relation avec le bas-astral, il va permettre à un humain d'accéder à  cette réalité. Chaque frère sur cette terre va devoir comprendre que l'énergie d'Amour permet de communiquer avec ceux dont vous canalisez la colère et la souffrance.

    Rien ne meurt mais tout évolue, je l'ai déjà évoqué bien des fois.

    Le bas-astral n'existe plus lorsque vous changez de dimension en vous.

    Les histoires qui vous sont alors racontées vous semblent dépassées, hors-jeu.

    Mais il est encore d'actualité au sein d'une autre réalité.

    Le bas-astral échappe à votre écran radar lorsque vous cessez d'y projeter vos peurs.

     

    Tout ceci m'amène à concrétiser une réalité tangible.

    Le temps n'est réellement plus le même pour tous.

    Certains sont encore connectés à un bas-astral qui n'existe plus en cinquième dimension.

    D'autres travaillent encore sur des mémoires karmiques alors que cette option n''est plus d'actualité pour

    beaucoup d'entre nous.

    Et ce matin, je réalise également que le soleil n'est pas utilisé de la même façon selon que nous soyons

    à l'école de la Vie ou imprégnés de dualité.

     

    Cela m'ouvre des horizons en tant que thérapeute quantique.

    Je ne peux exclure de mon champ de perception que certains vivent sur une ligne de temps qui n'est plus la

    mienne.

    Je dois inclure ce potentiel à mes protocoles.

    Ce que perçoit mon frère en souffrance est d'autant plus vrai qu'il puise sa réalité dans un espace-temps

    qui existe vraiment.

    Il puise ces maux au sein d'une ligne temporelle qui m'est accessible pour peu que je la visualise.

    Beaucoup d'entre nous ont effectué un saut quantique qui génère une réalité exempte de difficultés.

    Mais nous devons parfois regagner le monde généré par nos frères pour mieux les ancrer dans le nôtre.

    Ce va et vient temporel est un outil indispensable pour les thérapeutes car il permet de n'évacuer aucun

    facteur de troubles.

      

    Rien ne meurt jamais.

    Rien ne disparaît.

    Lorsque nous quittons une dimension, elle perdure pour autrui.

    En cette période de transition, il s'agit pour nous d'intégrer que la vérité relatée par un frère existe bel et

    bien au sein d'un espace temps donné.

    Je m'efforce donc aujourd'hui de concevoir que mon aide ne consiste pas à atténuer une souffrance....mais bien

    d'aider la personne à quitter la réalité temporelle dans laquelle est enregistrée sa

    douleur.

      

    J'ai lu tant de fois cette parabole :

    lorsque nous quittons une pièce, nous la laissons intacte derrière nous.

    Elle ne retourne pas au néant, elle continue d'être habitée par d'autres....

    Nous vivons cette étrange réalité.

    Nous sommes enfin multidimensionnels, surfant sur les vagues quantiques du temps....

     

    Ainsi, le Bas-astral est bien fermé.

    Mais cela dépend de la dimension à partir de laquelle nous évoquons cette réalité.

    En troisième dimension, le Bas-astral reflète encore ce que nous sommes.

    Etonnant, non ?

     

    Mesnet

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

     

     3 : L'espace temps n'est pas le même pour tous

    Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique