• Le soleil existe au-delà de la forme

     Lire les articles ici

    Le soleil existe au-delà de la forme

    Lorsque l'UN s'incarne, les sens dont il dispose dessinent une réalité extérieure. Il débute avec des outils qui limitent sa perception de l'univers. Rien ne change jamais autour de l'UN....c'est la forme qu'il emprunte (nous, les humains, en l'occurrence)  qui se transforme et évolue. Avec le temps, nous allons au delà de ce que nos sens perçoivent et nous donnons à notre monde...une autre dimension !

    Prenons le soleil en exemple....parions qu'il n'a guère changé depuis des millénaires ! C'est ce que nous percevons de nous-même et donc de lui qui progresse en ce nouveau cycle.

    Au commencement,  nous nous forgeons une image de l'astre solaire à travers nos cinq sens. A nos yeux, en troisième dimension, le soleil est une étoile de feu et de gaz. Nous le vénérons car il est générateur de vie. Nous le craignons aussi car il peut nous détruire. Il est différent de nous,  indispensable et invincible.

    Lorsque nous évoluons, le soleil nous apparaît comme possédant d'autres vertus. Nous lui attribuons une conscience. Sa vive intelligence est à notre service. Il porte en lui notre double cosmique. Ses explosions nous font parvenir des énergies vibratoires hautement bénéfiques. Il est l'égal d'un Dieu. Il détient le pouvoir de nous sauver.

    Lorsque l'UN est vécu, toutes ces représentations apparaissent comme chimériques. Le soleil devient un simple miroir de ce que nous sommes.  Il reflète notre évolution et ne la génère pas. Nos sens devenus illimités vont au-delà de cette image d'idole inaccessible.

    Le halo solaire est blanc et tranchant actuellement car il réfléchit le combat entre l'ombre et la lumière. Malgré les apparences, cette dernière est plus vive en notre monde. C'est elle que nous observons en mouvement au cœur du soleil. Nous recevons le choc de l'UN et cela se voit à l'œil nu. La douleur et la beauté deviennent explosives et abolissent nos repères.

    Le soleil existe au-delà de la forme. En dehors de l'illusion, il est l'UN incarné et nos sens s'amusent à l'habiller de maintes façons. Il est donc une parcelle de ce que nous sommes. Nous n'avons rien à attendre du soleil.  Il agrémente notre incarnation et l'illumine de son être.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2014

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter