• Le futur m'aide dans l'instant présent

    Lire les articles ici

    Le futur m'aide dans l'instant présent

    Je rassemble ici quelques notions personnelles permettant d'établir une ébauche de ce que je suis à travers le temps. En regroupant ces quelques paragraphes disséminés aux quatre coins du blog, je donne une image plus précise de ma réalité dimensionnelle. L'Esprit qui me guide aujourd'hui, c'est moi, Dieu. Cela implique une connexion à Tout ce que je suis, puisque je me conjugue à tous les temps.

    Mesnet, habitante du futur est en mesure de tendre la main à Mesnet la terrienne, car cette dernière a été capable de défaire la réalité de troisième dimension.

    Je me cite :

    Mon nom, Mesnet, ne vient pas du passé. Il vient de l'avenir en quelque sorte, si tant est que se référer au temps ait encore du sens. Lors d’une de mes premières connexions, un nom me fut offert : Mesnet.  Mesnet est "l'esprit individuel" qui foule cette terre dans la lumière. Mesnet est mon nom mémoriel, c'est moi l'esprit aujourd'hui, hier et demain. Il en va de même pour mon mari (dans cette vie) : il est un vieux compagnon de route dont l'esprit se nomme Siuru (si-ou-rou) et l'humain, Reynald.

    Cet Esprit/Dieu (Mesnet) qui m'a tant aidé est réellement moi, ici et maintenant. "Il" est le concepteur de mon humanité, de ma personnalité, "il" a participé à ma libération. Cet état multidimensionnel est naturel pour l'esprit, il n'a rien d’extraordinaire et d'incroyable. Je suis un esprit qui s'habille de multiples dimensions : ma dimension physique humaine, ma dimension holographique instantanée et la vacuité.

    Le temps est une donnée que je commence à peine à intégrer, le futur et le passé ne sont plus des références sur lesquelles je m'appuie. Cela donne une évidence étrange à prononcer : je me souviens du futur.

    Je me souviens du futur ! Telle est ma nouvelle réalité.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2014

     

     

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter