• Accueil : 3, l'UN (fin de l'état spirituel)

     

    Dieu est unifié

    Cette ultime étape est un échange avec moi-même qui s'intériorise. J'explore une autre facette de moi-même, le vide. Le vide est ma nature, la vacuité est ma présence. Comment l'intégrer au sein de mon existence ? Même la spiritualité n'est plus une référence lors de cette fusion intérieure avec soi-même.

    Il n'existe pas quelque chose de plus grand que nous, qui déciderait pour nous. Il n'y a pas nous et Dieu. Cette pensée sépare encore au lieu d'opérer la fusion. Il n'y a que moi, une multitude de formes et de potentiels qui incarnent le Tout. Il s'agit de comprendre cela et de le vivre. Cela n'est possible que lorsque vous simplifiez votre rapport à Dieu. Dieu est simple, c'est vous, maintenant.

    Vous êtes cet humain qui jouit d'une merveilleuse existence sur terre, vous êtes l'Esprit quantique qui s'amuse à harmoniser onde lumière, et vous êtes la vacuité, génératrice de potentiels infinis. Vous êtes cet humain si simple tout autant que cette entité qui sait tout, qui se connecte à l'intelligence cosmique à chaque instant.

    Vous êtes la normalité et la magie, l'infiniment grand et l'infiniment petit.

     

    Mesnet

     

    Accueil

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Onze

     

    Expérimenter l'UN en SOI

    Si j'avais lu mes écrits il y a quelques années, je n'aurais rien compris. Lire est utile, cela réamorce la mémoire, mais chacun doit vivre l'UN et le traduire à travers sa propre expérimentation. C'est ce que je fais, jour après jour. J'expérimente seule, en dehors des idées reçues. Tout ce que je dis ici a été maintes fois offert à l'être humain en ce monde. Chaque être écrit la même chose. Il raconte la même histoire. Il ne peut en être autrement. Nous écrivons notre ascension encore et encore. Voyage unique et pourtant multiple.

    Ecouter la transformation de l'autre ne peut suffire. Il nous faut vivre la nôtre. L'observé doit partir à la recherche de l'observateur et lui poser la question ultime : que suis-je ?

    L'UN peut alors répondre. Il ne peut le faire collectivement. Il ne murmure sa réponse qu'à ceux qui ont su oublier ce qu'ils croyaient être. La vérité est individuelle.

    Il n'y a jamais eu de secret. Tout est écrit depuis des éons. Et pourtant, même ceux qui lisent et accèdent à la connaissance devront expérimenter par eux-mêmes. Ils offriront à leur tour une page du même livre à leurs frères. Elle sera lue. Mais devra être vécue. Et sera donc réécrite à l'infini par chacun....

    Expérimenter la vie est la seule voie. Décrire son propre mouvement est la seule option. Tout devient limpide à travers soi. Nous sommes le traducteur de l'UN, singulier et pluriel, à son image.

    Je comprends tout. Je me définis avec l'intelligence de L'UN car c'est ce que JE SUIS. J'exprime ma vérité, je lui donne corps. Elle n'a ni début ni fin. Elle est unique et miraculeuse. Je rends grâce en ce jour à ce voyage difficile mais salutaire. C'est par la seule expérimentation de l'Etre que j'intègre l'UN. La connaissance est partout autour de moi, révélée par d'autre marcheurs. Mais l'expérimentation en moi est le secret de la fusion.

     

    Mesnet

     

     Onze

    Pin It

    votre commentaire
  • Ce que j'avais imaginé de l'UN

     

    Novembre 2,

    ce que j'avais imaginé de l'UN

    Je pensais qu'il me fallait spiritualiser ma matière. Je n'avais pas compris que le corps est déjà hautement spirituel. L'UN s'incarnant dans la matière spiritualise naturellement la matière, qu'elle en ait conscience ou pas. Et que sommes-nous d'autre que l'UN qui s'incarne ?      Lire : Le corps physique

    Je pensais que j'étais l'UN incarné séparé de l'UN unifié. J'imaginais qu'une fusion adviendrait. Je découvre que je suis l'UN qui s'incarne, exclusivement, et que je ne peux fusionner avec moi-même. Il n'y a pas fusion, l'illusion de séparation disparaît, il n'y a rien d'autre. 

    Je pensais qu'intégrer l'UN serait une étape de transcendance. Je découvre après dissipation de l'illusion que l'UN est normal. C'est moi, tout simplement, l'UN incarné en Mesnet et en toute chose. Je suis l'UN et dans ce que je vis, et dans ce que je ressens vibratoirement. Un ronronnement quantique doux et apaisé s'est incarné dans mon ventre, dans mon corps. Je perçois la densité de ce que je suis comme un poids plume, une onde infiniment légère et douce.

    Je pensais que je devais guérir mon corps pour qu'il projette la beauté de l'UN. Je réalise en étant ce que JE SUIS, que la lumière transparaît sans qu'il n'y ait rien à faire. Je n'ai plus à poser ma pensée sur une partie de mon corps pour la régénérer. Je suis la guérison instinctive, instantanée, inhérente à moi-même. 

    Finalement, tout ce que j'avais imaginé de ma rencontre avec l'UN était déformé, alambiqué, compliqué. On ne rencontre pas l'UN. On ne devient pas l'UN. Nous sommes l'UN une fois que toutes les images de l'UN ont été étudiées, analysées, et remisées au sein de l'illusion. Nous ne nous attendons plus à rien. Nous vivons ce que nous sommes dans une infinie simplicité d'être. Cela s'accompagne d'une vibration quantique douce et absolument pas tonitruante et transcendante. C'est cela la surprise de l'UN : nous ne sommes décidément rien de ce que nous avions imaginé et projeté.

    La douceur et la légèreté de l'UN sont une force d'une puissance inégalée. Cela n'a rien de tiède et de fragile, cela va bien au-delà de l'imaginaire humain. C'est simplement Divin ? Je crois que c'est ainsi que je me définis le mieux.

     

    Mesnet

     

    Ce que j'avais imaginé de l'UN

    Pin It

    votre commentaire