• Le futur n'est rien d'autre qu'un instant présent démultiplié à l'infini

     

    Le futur n'est rien d'autre qu'un instant présent démultiplié à l'infini

    Lire l'article : ICI

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

    12 : Le futur n'est rien d'autre qu'un instant présent démultiplié à l'infini

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Je ne crois plus ce que je vois

    Je ne crois plus ce que je vois

    Juste une fréquence, celle de l'UN. Juste une illusion qui se vit mais qui ne désamorce plus l'Être. Juste un ajustement du cœur. Juste un choix qu'effectue l'intelligence cosmique.

    Rire et joie. Il est temps de ne plus croire ce que je vois mais de le vivre dans la truculence et l'effervescence. Mes sens s'élargissent et ne dissimulent plus la réalité de l'UN.

    Ce que je vois m'appartiens, je le crée et le projette autour de moi. Que cette sainte illusion ne me condamne plus à l'errance et à la peur, à la guerre et à la honte.

    Je ne crois plus ce que je vois, je me contente de l'habiter sereinement. Telle est l'onde quantique qui ballait mon monde actuellement : je ne suis pas ce que je vois, je suis au-delà de ce que je perçois.

    Le jeu se termine. La réaction à l'illusion s'éteint doucement. Ne reste que l'illusion. Aimons-la et dessinons-la à la mesure de notre Être.

    1 + 1 = 1. Je franchis actuellement ce pont qui relie les deux facettes de l'UN. Nous le franchissons tous à notre manière, puisque nous sommes cette même étincelle. Je ne peux déterminer le devenir de chacun, mais je peux percevoir le chemin de l'UN. Nous le traduisons tous constamment au gré de notre propre impulsion vibrale.

    Chaque atome de Vie au sein des multivers est l'UN. Mais en l'UN, existent de multiples formes, d'innombrables façons d'Être. Exprimer l'UN se fait de différentes façons,  extraordinaire leçon quantique !  Le collectif peut alors prendre n'importe quelle apparence, aller vers n'importe quel but, l'UN reste immuable et intangible, en dehors de toute idée de changement et de révolution. Ainsi, je peux affirmer que je ne sais pas ce qu'il adviendra des autres...je le sais uniquement pour l'UN.

    Doucement, ce que mes yeux me renvoient n'enferme plus mon Être dans une prison de chair. Je suis en amont de l'illusion, de plus en plus...

    L'UN ne voit rien, ne croit rien, ne s'illusionne sur rien. Il EST.

    Gratitude

    Mesnet

     

    Je ne crois plus ce que je vois

     

    Je ne crois plus ce que je vois

    Pin It

    votre commentaire
  • La juste attitude de l'Être

     

    La juste attitude de l'Être

    En lisant l'article d'aigle bleu, j'ai analysé ma façon d'Être face aux caricatures, celles qui ont généré la violence et la mort.

    Je le remercie de m'avoir amené à saisir dans l'instant que mon Être ne s'interdit rien, mais qu'il établit des choix en fonction de son cœur. Celle que je suis aujourd'hui ne diffuserait plus de caricatures. L'humour caustique qui me caractérise (paraît-il :) ) s'exerce avec plus de douceur et d'empathie. A une certaine époque, j'ai diffusé certains traits acides mais drôles concernant nos dirigeants politiques. Puis j'ai cessé, j'explique ici pourquoi.

    Je me cite : on me demande d'affiner l'Amour que je porte en moi. Je ne peux le comptabiliser et l'amoindrir par un jugement, aussi léger soit-il. Structurer l'Amour n'est plus possible. L'Amour est immuable et complet. Sans que je m'en aperçoive, cet humour dont je fais preuve limite mon envol.

    L'Être, en évoluant à partir du cœur effectue des choix et la moquerie acérée n'en fait pas partie. Dans le cycle qui s'ouvre, une juste mesure du verbe et de l'image vont émerger dans les médias. Tout peut être dit et entendu, l'Esprit de l'UN saura en déterminer les modalités.

    Je n'avais pas vraiment réfléchi à tout cela avant d'éditer cet article. Je ne m'étais pas aperçu que je ne fais plus aujourd'hui ce que je faisais hier. Tout simplement parce que ce changement s'effectue naturellement, sans que je n'aie de questions à me poser sur ma façon d'aborder l'autre. La complétude est ma demeure et l'amour est mon verbe. De toute évidence, plus rien en moi ne désire blesser l'autre. La neutralité amène justesse et équilibre, sans qu'il n'y ait besoin de le travailler.

    Voici ce que j'ai partagé avec l'auteur de cet article, sur son blog : votre phrase m'a amené une réflexion : de façon innée, je ne me moque jamais des croyances des autres. Ce n'est pas que je me l'interdise, ce n'est pas non plus une question morale et donc mentale....mais si j'affirme aujourd'hui mon Être dans toute sa lumière, je ne le fais jamais en froissant l'autre. Je ne suis ni pour ni contre la caricature, simplement, je m'aperçois que je n'utilise pas ce biais pour vivre au sein de l'illusion. Ainsi, je constate que pour l'Être que je suis, la caricature n'est pas la juste attitude.

    Chaque être est constitué de multiples croyances, et je ne parle pas ici de religion. Je ne porte plus en moi le désir de m'en moquer...mais plutôt de l'aimer, sans la juger. Cela m'amène à pouvoir échanger paisiblement avec autrui et ne pas générer une guerre des croyances. Le fanatisme est une prison dont je ne me moque plus. Ceux qui y sont enfermés souffrent autant que ceux qui en ont peur. En cette année 3, l'UN nous dicte une juste attitude. Merci donc pour ces mots. Ils affinent ma réflexion intérieure.

    Mesnet,

    l'Être est toujours sage est juste.

     

    Charlie

    L'aube d'un monde nouveau est un accouchement difficile lorsque la terre est envahie par un cancer humain métastasé. L'illusion a été érigée en maître de cérémonie et les acteurs croient que la violence peut apporter une solution et une récompense à leurs désarrois. Le monde est rempli de bourreaux et de victimes et les porteurs de lumière et de paix sont peu nombreux. Mais, la lumière est toujours vainqueur, elle illumine toujours les coins les plus sombres. Pourtant les porteurs de lumières marchent isolés et la méfiance à gagné leurs cœurs… ils ne savent pas comment mettre en commun leurs esprits et leurs corps pour gagner la force qui sait déplacer des montagnes. Quelques pays éclairent le monde de leurs progrès inspirants, mais les maîtres de l'ombre cachent ces nouvelles pour les remplacer par des peurs, des désinformations, des programmations et des conditionnements que la masse avale comme autant de médicaments chimiques toxiques.

    Le monde de demain est déjà là! Dans les cœurs et les corps de ceux qui marchent le matin dans leurs domaines familiaux, au sein d'une nature en voie de restauration, dont les habitants pépient et chantent de joie et de bonheur d'avoir retrouvé le Créateur de leurs béatitudes de vies, l'Homme! Les rivalités n'ont plus cours dans ces jardins du paradis, les sarcasmes sur les croyances d'autrui ont cessé d'exister, la faim n'existe plus, la seule menace c'est les gouvernements avec leurs aveuglements. Mais ces gouvernements sont dirigés par des hommes, des femmes; au fond de leurs consciences programmées se cache la vérité, le désir d'être Homme et Femme! En chacun de nous il y a une étincelle d'une puissance ineffable, là attend le Grand Esprit prêt à répondre à toutes nos prières. La paix est là, la joie est là, l'amour est là, toutes les solutions sont là! Mais le cœur illuminé doit se rattacher à une terre pour laquelle il prend responsabilité pour effectivement l'illuminer. L'Homme appartient à la terre, la terre appartient à l'Homme. La création c'est le grand livre des lois de l'univers qui donne joie, paix et amour, santé, béatitude et félicité, extase, plaisir et sérénité. Il faut pardonner, comprendre les siècles d'injustices et de guerres, de croisades et de vols par des pays puissants sur des pays pauvres, et chercher la réconciliation, la compréhension, la compassion et la paix. La solution définitive a été donnée. Le chemin a été tracé. Sur la piste il faut marcher, ensemble, partager, chanter, danser et travailler pour le monde nouveau qui existe déjà, dans les domaines familiaux.

    Mes condoléances et ma compassion au peuple de France. Il faut aussi comprendre que rire des croyances des autres n'est pas une attitude juste, même si la réaction est démesurée. Comprendre les siècles d'injustices qui sous-tendent ces actions ne les rend pas moins douloureuses, mais indique la voie de résolution. La résolution ne peut venir de punitions et de guerres, de représailles et de haine, mais de compréhension, de pardon et d'actions de réconciliation. La voie de l'humilité est toujours la plus saine, mais la plus difficile dans ces moments de grande douleur. 

    Nous sommes tous concernés. C'est une opportunité de réflexion sur les motivations et conditions de vie qui amène ces actes de violence. Ils sont le miroir des injustices, des peurs et des haines qui existent depuis les croisades entre ces peuples dont la spiritualité est issue des mêmes racines. Comprendre les illusions qui miroitent comme autant de brumes enivrantes pour vous convainquent que le progrès et l'argent, le gouvernement et la science peut résoudre vos problèmes… Il n'y a que l'Homme qui prends responsabilité pour la terre et qui s'entend avec d'autres Hommes qui eux aussi prennent soin de leurs terres, qui peut venir la résolution de tous les problèmes. La terre donne tout ce dont l'Homme a besoin. Elle enseigne tout ce dont nous avons besoin pour guérir et dépolluer nos corps et nos cœurs. Elle doit appartenir à la famille sans taxes, sans impôts, sans peur d'être délogé par qui que ce soit. Alors, la paix reviendra et les actes de violence cesseront.

    Encore une fois ma compassion pour tous ceux qui souffrent, sont en colère et ont peur en ces jours de tribulations.

    L'aigle bleu

     

    La juste attitude de l'Être

    Pin It

    votre commentaire
  • L'incontournable état d'Être du nouveau cycle

     

    L'incontournable état d'Être du nouveau cycle

    Je suis telle une sphère de réalité enchâssée dans une autre sphère et cela, à l'infini. Je ne pourrai expliquer comment il est possible de structurer mon univers tandis que vous façonnez le vôtre. Je n'ai pas à le comprendre, je me contente de le vivre, d'inspirer et d'expirer ma création, à mon rythme.

    Les questions concernant le collectif s'amoindrissent. Le collectif est une illusion, tout comme moi. Une fraction de la société à laquelle je suis connectée me reflète. Je ne perçois plus que cette énergie qui émane de moi et qui dessine le nouveau monde. Je me retrouve de plus en plus en ligne avec des partenaires humains qui me ressemblent. L'illusion de troisième dimension semble de plus en plus éloignée de mon existence. Je ne parviens plus à y poser ma conscience, à la visualiser, l'habiter. J'entends le vacarme qu'elle produit encore, je vois les acteurs perfectionner leurs rôles, mais tout cela devient irréel...illusoire ! Cette dimension est derrière moi, elle devient floue, sans consistance.

    Que suis-je aujourd'hui ? Je suis un tout. Je suis ce corps et ses cellules, je suis cette humaine sur terre. Je suis énergie et matière. Je suis rêve et réalité. Je suis l'UN autant que l'Esprit multidimensionnel incarné en ce monde.

    En observant mon existence, je perçois l'intégralité de l'univers. A travers les signes infimes qui jalonnent ma vie, je décrypte les bouleversements cosmiques et, de la même façon, en observant le cosmos, je perçois la révolution quantique qui s'opère en moi. Je traduis l'évolution dimensionnelle que je mets en place en mon sein, grâce à tous ces petits ou immenses événements qui se passent autour de moi, car je sais aujourd'hui que ces instantanés de Vie sont l'expression de mon Être. C'est moi qui les projette.

    Les dix commandements disparaissent, ils ne sont qu'une trame ancienne de la bien-pensance. Nous avions compris les lois de l'UN, il est temps de les vivre. J'ai fait le choix de grandir, de me défaire de mon ancienne identité, d'effacer toute trace de mon passé, de mon histoire en ce monde. Il s'agit bien d'un choix, d'une option, d'un chemin assumé et validé par l'Être. Lorsque ce pas est effectué, le libre arbitre n'a plus aucun sens. Je ne peux pas ne pas aimer, je deviens incapable de mentir, de tuer, de juger, de brocarder, de voler, de punir....

    Je n'ai plus d'autre idole que moi-même, l'UN, celui qui est à l'origine de Tout. Cet âge d'or qui apparaît en moi, je vais de plus en plus en capter l'essence autour de moi. Cela a déjà commencé à travers des rencontres et des faits lumineux. C''est ce phénomène que je vais m'amuser à décrire dans ce nouveau chapitre inscrit au cœur même de mon cœur et de toutes mes cellules.

    Les lois de l'UN ne sont pas impénétrables. Elles sont toutes associées à la fréquence de l'amour. L'amour s'impose, il EST.

    L'année trois du nouveau cycle est d'ores et déjà l'hologramme d'un monde meilleur. Il est en chacun de nous. Il suffit juste d'y être connecté en conscience. L'ancienne dimension se désagrège alors naturellement, plus rien ne nous l'évoque, plus aucune réaction à son encontre n'est possible.

    Mesnet

    P.S. : jusqu'ici les deux dimensions que nous évoquons si souvent (l'ancienne et la nouvelle) étaient interconnectées. Depuis peu, ces deux sphères sont en train de se séparer, elles deviennent indépendantes l'une de l'autre.

    P.S. : de nombreuses façons d'être et de vivre vont devenir incontournables. Dans ce chapitre concernant l'âge d'or, j'évoquerai celles qui m'apparaissent comme des évidences. Les sujets abordés seront vastes car les nouvelles lois gravées dans le sillon de la Matrice sont innombrables : nos relations avec autrui, la santé, la communication, le temps, la matière et les formes qu'elle prendra, nos frères galactiques.....et tant d'autres choses encore !

    Ajout le 15 janvier 2 : ceux qui écrivent en ces temps nouveaux ne font que diffuser ce qu'ils sont. Je l'ai dit ici, l'Espace temps n'est donc pas le même pour tous. Nous projetons ce que nous sommes dans l'instant présent et, au sein de l'illusion, cela donne l'impression qu'il existe un léger ou terrible décalage entre ce que les uns et les autres vivent. Mercredi, Lydia et moi avons traité le même sujet de façon simultanée. Nous vivons deux réalités qui ne s'opposent plus mais qui se complètent à travers l'espace et le temps. En ce qui me concerne, les deux sphères dimensionnelles se séparent, pour Lydia, elles se chevauchent :

    Le monde se divise peu à peu et deux sphères en émergent. Le cercle de l’amour et celui de la peur se chevauchent pour le moment et le futur dépend de la capacité de la sphère "amour" à englober celle de la peur. Dit autrement, le monde de l’inconscience côtoie celui de la conscience. 

    Comment se positionner, choisir son monde ? En se laissant guider par son cœur ou par l’ego. En prenant le temps de voir ce que la situation fait résonner en soi et en laisser aller tout ce qui n’est pas amour, paix, joie et confiance.

    Source :  Lydia luz

     

    L'incontournable état d'Être du nouveau cycle

    Pin It

    votre commentaire
  • Tu ne pourras point mentir

     

    Tu ne pourras point mentir

    Les dix commandements sont la parole de l'homme. L'UN ne commande rien, il se contente de s'ancrer dans une juste attitude. Ainsi, les lois de ce monde vont changer. Elle ne s'appuieront pas sur des administrations compliquées et sclérosantes, mais bien sur le verbe innée de l'UN. 

    Je lis parfaitement les informations vibratoires qui m'environnent. Ainsi, je perçois le décalage entre les mots prononcés et le réel état d'être. Jusqu'ici, dans mon environnement immédiat, j'étais la seule à pratiquer cet exercice avec autant d'acuité. Non pas que ceux qui m'entourent ne ressentent pas l'énergie subtile dans laquelle nous baignons, mais il ne leur vient pas à l'idée d'écouter leur cœur afin de donner du sens à une onde quantique. Ils croient ce qu'ils voient et ne vont pas au-delà des apparences.

    Lorsque vous rencontrez une personne apte à lire en vous, vous expérimentez la communication vibratoire consciente. Vous devenez comme un livre ouvert face à l'autre et cela est réellement déroutant.....et réconfortant. Vous ne perdez pas votre suprématie mais vous exposez avec franchise ce que vous êtes de toute éternité : un Être d'amour. Il n'existe plus de concurrence à ce jeu d'Esprit, il n'y a plus de connaissances qui ne soient pas communes, il n'est plus question de ne pas offrir le meilleur de soi-même....il ne reste que la lumière, partagée car intégrée et dispensée de la même façon.

    La religion a écrit "tu ne mentiras point", l'UN affirme "tu ne pourras point mentir". Car en vérité, à travers notre fréquence, nous disons tout. Nul recoin dans lequel cacher nos misères, nos petits arrangements avec la réalité, nos défaillances supposées ou bien inconscientes. Notre âme s'inscrit en lettres capitales au cœur de chaque atome, structurant une signature vibratoire qui nous est propre.

    Cette capacité va se généraliser. L'intelligence cosmique établit sa demeure en chacun d'entre nous. Un monde dans lequel le mensonge n'est plus possible est un monde libre. Nos représentants politiques, nos amis, nos relations, nos enfants, nos parents, ne pourront plus rien nous cacher ! Et nous non plus....

    Je ne peux traduire l'univers qu'à travers ce que je vis en moi. C'est une vérité que nous connaissons tous. Jusqu'ici, dans mon entourage, j'étais l'unique traductrice efficiente de l'UN, la détentrice d'un savoir oublié. Mais d'ici peu, je sais que nous serons nombreux. Ce qui est en moi prendra forme à l'extérieur de moi, sous les traits d'un humain me renvoyant mon propre reflet.

    Face à un humain dont la dualité est encore le mode opératoire, je fais souvent le choix de ne donner qu'une parcelle de moi-même. Mais face à l'UN, ce choix n'a plus lieu d'être, il n'est même plus une option ! Bientôt, la connexion à l'autre sera envisageable sur d'autres plans. Nous pourrons expérimenter la lecture d'âme à double sens, nous exercer à communiquer à un autre niveau.

    Tout va très vite lors d'une conversation quantique. Chaque onde contient une information subtile qu'il s'agit de traduire dans l'instant. Le cœur ne peut transmettre que la vérité. Nous ne pouvons plus mentir mais nous n'avons plus à le faire, puisque la confiance en la beauté d'un frère éclaire chaque mot, chaque geste. La paix imprègne l'énergie que nous transmettons et que nous recevons. Nous savons absolument tout sur l'autre et il sait absolument tout sur nous. Plus rien n'est superficiel, nous ne pouvons qu'être intègre et partager notre moi véritable avec tous. Echanger prend de nouveau du sens, alors que depuis quelque temps, je ne faisais plus mine d'évoquer ce que je suis. J'étais à l'écoute de ce qui m'était confié mais qui aurait pu m'entendre vraiment ?

    Gratitude. Le nouveau monde respecte ses promesses. Plus rien ne sera comme avant. Ma solitude n'a jamais été un poids, elle fut un présent incontournable. Mais aller à la rencontre de mes semblables et communiquer avec eux dans la pure lumière est une joie incommensurable. Le peuple de l'âge d'or est en marche. Nous sommes enfin égaux lorsque nous retrouvons nos origines cosmiques.

    Partage, équité, joie, fraternité, paix, égalité, vérité.....l'UN ne peut transmettre que la plus haute vibration lorsqu'il conscientise sa création, et le mensonge ou l'omission n'en font pas partie, d'un côté comme de l'autre.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

    (article écrit en 2014)

     

    Tu ne pourras point mentir

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique