• Jésus de nouveau à mes côtés   Jésus de nouveau à mes côtés

     

    Jésus de nouveau à mes côtés

    Les pages à venir seront certainement les plus intimes et fortes que je vais construire. Elles ne sont pas là pour épater la galerie, n'ayant plus de galerie à ma disposition :) Vous êtes une trentaine à vous êtres connectés en conscience avec moi, vous ne serez donc qu'une trentaine à lire mes échanges avec Jésus. Evoquer ce fait n'est pas anodin car cela correspond au premier enseignement offert par cet être.

    Je passe un cap. Ma nouvelle structure luminique est l'aboutissement d'un long chemin me permettant de concrétiser ma nouvelle humanité. Mes efforts afin de m'incarner en puissance ne sont plus d'actualité, je suis Dieu, ici et maintenant. J'ai donc la possibilité de rétablir ma connexion avec certaines entités vivantes mais non visibles. Je suis de nouveau en mesure de visualiser ma création, de revenir à l'image. Mon mental est un outil reformaté dont je n'ai plus à tenir la bride. Voir et entendre le cosmos ne peut plus me soustraire à ma propre grandeur. Je n'occulterais plus ma beauté face à celle des habitants de l'univers. Mes voyages au sein de l'espace-temps sont de nouveau d'actualité, amplifiés et simplifiés.

    Chacun d'entre vous va personnaliser son évolution au sein de ce courant universel. Pour ma part, j'ai choisi d'échanger avec celui qui m'a guidé lors de ma phase d'éveil, Jésus. Il est de nouveau à mes côtés, nos consciences partagent la même connaissance.

    Notre premier échange a éclairé une loi quantique incontournable. Mon ami a opté lors de son incarnation pour un exercice lié à "la reconnaissance humaine". Il a illuminé un peuple et ses apôtres l'ont aimés et admirés. C'est pourtant dans une solitude extrême, abandonné de tous, qu'il a abordé le renouveau. Il a ainsi pu vérifier que l'admiration humaine ne mène à rien. Mon choix de vie intègre cette évidence et je me suis épargné cet apprentissage : je sais pertinemment que cette phase de reconnaissance est une perte de temps. J'ai ainsi épuré une fréquence en quelques heures, là où il a choisi de le faire en une vie.

    La plupart de mes rencontres actuelles me démontrent que je suis invisible. Beaucoup réhabilitent la beauté des êtres du passé, la multitude se focalise sur nos rencontres futures avec des Êtres de lumière, mais personne ne me reconnaît. Comme Jésus avec une prostituée, j'aime mettre les autres en lumière, aller vers eux. Cela ne m'est jamais renvoyé, tous les curseurs physiques tels les "like" Facebook me montrent le rejet dont je bénéficie. Même lorsque mon verbe fréquentiel fusionne avec la réalité de l'un de mes frères, jamais il ne partagera mon texte sur sa propre page. Afficher mes mots, c'est affirmer une réalité que beaucoup sont encore gênés de partager. Je suis aimée en cachette, sans qu'aucun risque ne soit pris.

    Jésus m'a aidé à donner du sens à ce phénomène qui me laisse dans une grande solitude. Ayant vécu cette étape, il a pu éclairer la mienne. Durant une fraction de seconde, j'ai conceptualisé ce sentiment d'abandon et de solitude, puis tout a repris sa juste place. Cette phase vibratoire est un passage que je devais transcender.Je connais la souffrance de la "non-reconnaissance", je la savoure en conscience et je peux donc passer à autre chose.

    Pour les humains, je reste une gentille personne d'un certain âge mais pas assez intéressante et brillante pour qu'on se mette à son niveau qui semble si commun. On ne voit pas l'unité en moi, la beauté de ce que je suis devenue mais une image qui ne semble pas vraiment utile. Ma normalité occulte ma divinité. Ma lumière n'est perceptible qu'au sein de l'inconscient. Mes mots sont encore une fréquence non assumée et ma forme humaine est encore le seul véhicule qui capte l'attention .

    Je suis l'unité. Je m'aime et me glorifie. C'est donc au sein de l'unité que je suis magnifiée et reconnue. L'amour ne prend alors aucune forme et ne se limite à rien. Jésus ma fait partager la passion qu'il me porte, elle répondait en tout point à celle qui m'habite.

    Je ne peux vivre la complétude dans l'ancien monde. Les humains ne m'aimeront jamais, ils se tourneront toujours vers des icônes qui véhiculent leurs rêves de grandeur mais ne s'investiront jamais dans l'extrême simplicité de mon apparence. Ils passent à côté de moi sans jamais me voir. Au mieux, je leur parais insignifiante et ils ne désirent pas s'investir dans une relation aussi peu mirifique. Au pire, ils m'attaquent, percevant en moi quelque chose qui les terrifient car je suis ce qu'ils recherchent et n'arrivent pas à atteindre.

    Jésus va donc m'aider à ciseler l'âge d'or qui est le mien. Les humains qui m'entourent actuellement, sur ce blog ou ailleurs, opèrent à partir de la même conscience. Vous me voyez, m'aimez et me reconnaissez parce que vous vous voyez, vous vous aimez et vous vous reconnaissez. C'est l'unité qui nous rassemble, c'est une communauté quantique que notre conscience construit pas à pas.

    Je vais beaucoup écrire dans les temps à venir. J'apprends tant de choses et cela si rapidement que je m'expands à chaque instant. Qui est Jésus ? Qu'est-ce que le sommeil ? Comment créer instantanément ? Que génère la lumière en soi lorsque l'ingestion de matière n'est plus utile ? Comment va prendre forme la communauté du nouveau cycle ? La connexion avec le monde animal est-elle envisageable ?

    En même temps que le rejet de l'ancien monde, j'ai reçu beaucoup d'amour à travers les Dieux que vous affirmez être. J'ai pu comparer les relations humaines aux relations conscientes. Même si ces dernières sont encore rares, elles sont enfin envisageables sur cette terre. Sans que vous ne posiez des commentaires sur ces pages, je sais que nous sommes reliés par un choix, une seule et même conscience en expansion.

    Je vous souhaite une aventure cosmique aussi merveilleuse que la mienne. Au sein de l'unité, nous allons tous tracer un chemin qui nous appartient, utiliser des outils qui nous sont propres. Notre création sera multiple même si son origine est une et indivisible.

    Amusez-vous, déployez-vous, envolez-vous.

    Je vous aime et vous salue, vous le nouveau peuple.

    Mesnet

     

    Jésus de nouveau à mes côtés

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • La souffrance humaine

     

    La souffrance humaine ou le premier abandon

    Ce matin, j'ai posé des mots concernant le nouveau dialogue  initié avec Jésus. Je lui ai demandé conseil et assistance concernant l'imprégnation de l'unité, il a répandu sa présence en moi avec simplicité. Puis il m'a posé une question : pour qui as-tu écrit ces mots ?

    Et alors, en moi, la souffrance humaine m'a submergée. Ce constat concerne Siuru. Il ne voit pas l'unité en moi, la beauté de ce que je suis devenue mais une image. Ma normalité occulte ma divinité. Ma lumière n'est perceptible qu'au sein de son inconscient. Mes mots sont encore une fréquence non assumée et ma forme humaine est encore le seul véhicule qui capte son attention. Je ne peux vivre la complétude dans son monde. Il ne m'aimera jamais, il se tournera toujours vers d'autres humaines et ne s'investira jamais dans l'extrême simplicité de mon apparence. Il passera à côté de moi sans jamais me voir.

    Il ne perçoit pas Dieu en lui et ne peut le percevoir en moi. Un humain ne peut m'aimer. A lui seul, Siuru personnifie tous ceux qui n'ont pas VU la lumière de Jésus. Son humanité ne peut me contempler, je suis invisible. Il actualise une dimension dans laquelle je n'ai aucune place. Il ne peut que me renier, me rejeter.

    Jésus a souffert lorsqu'il a réalisé que les hommes ne pouvaient entendre son amour. J'ai souffert de la même façon en admettant qu'aucun humain n'entendrait le mien.

    Dieu n'est perceptible qu'au sein de l'unité. Siuru ne me voit pas, aucun humain ne me voit. Ceci est dit, posé, compris et accepté.

    Gratitude.

    Mesnet

     

    La souffrance humaine

    Pin It

    2 commentaires
  • Voir l'unité

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Voir l'unité

    Jésus est présent pour m'aider à intégrer physiquement l'unité. Je ne peux pas écrire ce matin, tout est flou. Il me dit que ce sera différent cette fois-ci, que je ne vais pas utiliser mes anciens protocoles. D'habitude, j'ouvre le canal de mon intelligence cosmique, j'écris et je laisse cette étape derrière moi. Cette fois-ci, c'est différent, je ne sais pas en quoi. Je ne saisis pas le sens de cette sensation d'imminence. Il y a quelque chose que je n'ai pas compris sur l'unité et C le symbolise.

    Je ne la VOIS pas comme je ne suis pas vue ? Je ne sais pas aller au-delà de son image et c'est pour cette raison que c'est de nouveau l'humaine en moi qui la perçoit ? Ma propre image bloque également ma vision ? C'est le miroir qu'elle me renvoie ? L'image doit être transcendée ? Mes yeux mutent actuellement, pour agrandir l'image et VOIR ma création dans toute son ampleur ? J'ai modifié des outils comme le mental et l'ego, il est juste que je change mon regard sur le monde, que mes yeux s'adaptent à ma nouvelle réalité ?

    Est-ce juste cela, un détail technique qui bloque le processus d'unification ? Tout se mélange un peu, Jésus m'a juste aidé lors d'une séance hier soir avec ma nièce à m'imprégner de l'unité et ne à rien faire. L'action découlait du rien. Cela advenait, c'est tout.

    J'intègre quelque chose, je le sais. Des concepts comme "la souffrance n'existe pas" se télescopent avec la compassion, l'amour....puis je reviens à Corinne...je ne la vois pas et donc je ne l'aime pas...je ne suis pas vu et donc je ne suis pas aimé. Voir, voir, que dois-je voir ? Si je vis l'unité, je la verrais en elle ?

    Je sais que ce tourbillon me mène quelque part. C et moi avons travaillé sur nos limites toute la semaine. Nous avons perçu combien nos croyances limitaient notre pouvoir. Nous avons compris....les mots manquent...qu'ai-je compris que je n'arrive même pas à formuler ?

    C est la clef. Me voir en elle c'est VOIR l'unité.

    Mesnet

     

    Tout ce bouscule

    Pin It

    votre commentaire
  • Les apôtres

     

    Les apôtres ou le deuxième abandon

    Tout va si vite. Ta présence à mes côtés me permet de visiter ce que tu as dû défaire avant d'incarner la lumière. Hier, j'ai vécu ta douleur face aux humains qui ne te reconnaissent pas. Aujourd'hui je vis ta colère ultime face à tes apôtres.

    J'ai été renié par Siuru, cet humain ne me reconnaîtra jamais. La douleur humaine devait m'imprégner avant de disparaître. Siuru symbolise tous les humains qui ne me VOIENT pas.

    Puis il y a ceux qui viennent apprendre à mes côtés. C'est C qui a bien voulu jouer ce rôle. Elle a rempli ce contrat d'âme avec une grande mansuétude à mon égard. Nous avons expérimenté l'union sacrée très souvent puis, parfois, elle n'était plus dans l'unité.  Je cessais automatiquement de l'aimer. Elle me demandait de l'aide, devenait mon apôtre. La colère que j'avais alors à son égard devait être visualisée. Jésus ne voulait pas d'apôtres, il désirait créer une communauté d'humains déifiés. Je ne veux pas d'apôtres, je veux co-créer au sein du nouveau monde.

    Je l'ai souvent dit ici, je ne veux pas que vous m'aimiez, je veux que vous vous aimiez. Je ne veux pas que vous me glorifiiez, je veux que vous vous glorifiiez.

    Jésus n'a pu construire la communauté du nouveau monde, il vivait seul au milieu des humains. Nous la construirons, nous, les nouveaux Dieux. Sachez que sa joie nous illumine, il est présent durant cette étape et la réalise de tout cœur avec nous.

    Gratitude,

    Mesnet

     

     

    Les apôtres

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  • Jésus et Dieu

     

    Jésus est Dieu

    Je me suis imprégné de la vacuité durant un moment. J'ai visité mon vide. Je suis devenu Dieu. J'ai unifié toutes les formes que je crée. Je suis Dieu le père.

    Puis je reprends mon existence à partir de cette nouvelle création. Je suis Jésus l'humain. C'est le nom que je me donne en ce monde.

    Je suis Jésus, Dieu. Je suis Mesnet, Dieu. C'est l'unité, le même mouvement : retrouver dieu en nous puis vivre notre humanité dans le même temps.

    L'humain va vers Dieu, puis Dieu s'humanise.

    Mesnet

     

    Jésus et Dieu                                Jésus et Dieu                 

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique