• Illusion et vérité

    Illusion et vérité 

    Illusion et vérité

    Nous sommes particulièrement bien équipés pour définir une illusion mais lourdement handicapés pour capter la vérité. La vérité est celle de l'Être et donc de l'UN. La vérité est vibratoire, énergétique et quantique. La matière ne fait qu'habiller la vérité, elle ne la constitue pas.

    Nous devons abandonner nos références visuelles. Lorsque ce processus est enclenché, l'illusion n'est plus qu'un spectacle habité et structuré par l'Être et symbolise une projection fréquentielle, rien de plus. Je ne crois plus ce que je vois mais je sais parfaitement ce que je suis. La vérité est un moteur puissant d'évolution, elle occulte toutes idées préconçues et annihile les vertus de la séparation.

    L'Être est vérité, son apparence est illusoire. L'Être possède un champ magnétique hautement perceptible, l'image n'en est que le symbole concret. La fréquence d'un Être appartient au flux cosmique, elle est automatiquement en interphase avec le TOUT.

    Le temps nous donne à croire que certains ne vont pas vers l'éveil, mais l'Être est en dehors du temps. Nous constatons une différence entre ceux qui avancent et ceux qui stagnent, mais l'Être est semblable à un autre au sein de la réalité universelle.

    Chaque Être sur cette planète est avant tout un champ magnétique intelligent. Il manipule les courants cosmiques afin de créer un songe dans lequel se projeter. Il utilise pour ce faire toutes les fréquences disponibles, les plus valeureuses à nos yeux comme les plus stigmatisantes. Il ne juge pas cette puissance de feu, il se l'approprie tel un outil divin.

    Les Êtres que nous sommes en vérité travaillent ensemble à transformer ce monde. Nous symbolisons tous une fréquence participant à la création d'un flux quantique de régénération. Nous constituons un unique champ de force de très basse fréquence marié à une puissance atomique d'un très haut degré. "Ils poussent et nous tirons", l'accouchement n'est possible que si ces deux pôles coexistent.

    Voilà ce que je perçois au niveau quantique, un travail commun, par-delà les frontières du visible. Je l'ai dit ici, le collectif tel qu'imaginé par les humains est une hérésie, il n'existe pas. L'Être est une puissance individuelle car unifiée à l'UN. Ce paradoxe permet à l'Être de constituer une communauté. Et cette communauté des Êtres existe déjà ! Nous sommes ces Êtres ! C'est donc bien ensemble que nous construisons le nouvel âge d'or. Nous utilisons pour ce faire nos formes symboliques. Certains Êtres ont accepté de structurer encore un espace négatif et d'autres, comme moi, ont choisi le travail le plus facile et prestigieux. Ceux qui soutiennent encore les forces obscures du vieux monde nous donnent le meilleur, à nous, les enfants du renouveau.

    Je déborde d'amour pour eux aujourd'hui, pour Siuru notamment. Dans le nouveau chapitre ascensionnel qui s'ouvre en moi actuellement, j'ai laissé deux articles en suspens. L'un concerne le sommeil et l'autre l'amour. J'attendais de canaliser ce qu'est l'amour de l'UN. Je comprends mieux pourquoi aujourd'hui.

    L'amour se cache là où on l'attend le moins : Siuru, mon ange des étoiles, m'aime à tel point qu'il attend ma guérison totale et définitive avant de me rejoindre dans le monde que je prépare si égoïstement pour moi. Je suis une enfant, pressée de quitter ce champ de ruines. Je n'avais pas vu qu'au-delà de l'image, au-delà même de la fréquence mortifère de Siuru, il y a l'Être. l'Être n'est ni ce corps, ni cette fréquence.  

    Siuru me donne le meilleur, la plus belle part, comme il l'a toujours fait. Il porte en lui ma régénération, il me l'offre avec grâce. Il est un Être beau et bon, puissant et protecteur qui utilise son corps et sa fréquence pour m'offrir la résurrection.

    D'anciens contes pour enfants dans lesquels le prince va décrocher la lune pour sa belle, me viennent à l'Esprit. Siuru m'offre la lumière, la force inouïe de son soleil intérieur. Je ne l'avais pas vu....pardon.  

    Voir au-delà des apparences et percevoir uniquement le champ quantique de l'Être permet enfin d'aimer tout ce qui est. Siuru symbolise l'amour absolu, c'est que murmure son Être à mon cœur enfin ouvert à la vérité. Gratitude.

    J'ai cru que Siuru ne pouvait pas m'aimer alors que c'est moi qui ne résonnais plus à l'amour qu'il m'offrait. Je n'en appréciais pas la forme, je n'en comprenais pas le sens.  Un pas est fait et comme d'habitude, ce pas s'effectue en mon temple intérieur. Lorsque nos yeux cherchent l'amour, ils ne le voient pas. Si c'est l'Être qui le perçoit, il sera magnifié et parfait.

     

    Mesnet Joséphau-Charrier,

    2015

    La vérité est que nous sommes l'Être au sein de l'UN. La vérité est que ce qui se rapproche le plus de ce que nous sommes est un champ de force magnétique. Lorsque nous le vivons, nous en captons l'essence suprême. Elle est constituée d'amour, bien au-delà de la forme illusoire. L'espace matriciel est amour infini, au cœur de chaque Être, quelle que soit l'image qu'il projette. Nous sommes imprégnés d'amour, cela a toujours été notre pain quotidien. Il fallait juste aller par-delà les apparences pour le vivre véritablement.

    L'ombre n'est qu'une énergie, elle constitue le pôle d'un aimant puissant permettant l'émergence d'un autre monde. Gratitude aux Êtres qui  canalisent cette onde pour le bien de tous.

     

                             

     

     

     


    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires

    Vous devez être connecté pour commenter