•  

    25 : Van Gogh, l'artiste qui voyait une autre réalité                       25 : Van Gogh, l'artiste qui voyait une autre réalité                       25 : Van Gogh, l'artiste qui voyait une autre réalité

     

    2014, année deux.

     

    J'ai lu un article concernant Van Gogh sur Télérama.

    J'ai pu y redécouvrir un portrait de l'artiste.

     

    Lorsque je regarde le soleil puis que je m'observe dans un miroir, ce sont ces mêmes

    couleurs que je vois.

    Je suis verte au centre et le bleu s'expand dans toute la pièce.

    J'ai observé Siuru ce matin.

    Les couleurs sont identiques, exceptées un pourtour orangé entre le vert et le bleu.

     

    Van Gogh était un éveillé qui s'ignorait.

    Il semble que ce soit à cause du "bruit dans sa tête", de ses "acouphènes", qu'il s'est

    lui-même tranché une oreille.

    Il "voyait", il "entendait", il "ressentait" le monde subtil autour de lui.

    Cela l'a rendu fou.

     

    Merci à toi Gy, pour les informations qui me permettent d'approfondir un peu le portrait

    de ce peintre.

    Citation :

    Dans Van Gogh le suicidé de la société, publié en 1947, Antonin Artaud fait de la violence de Van Gogh la réponse à l'obscénité haineuse du monde et des psychiatres ; de sa folie, une réponse de l'âme à l'imbecillité universelle qui lui souffle «Vous délirez». Alors Van Gogh s'est tué parce qu'il ne pouvait pas tuer le psychiatre, le docteur Gachet. Il s'est tué parce qu'il ne pouvait plus supporter ce «délire» qu'on attachait à ses pas.


    Source : Gallimard, le suicidé de la société 

     

    Mesnet

     

     Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

     Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

     transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

     Gratitude.

     

     

     

    Pin It

    2 commentaires
  •  

     

    Bulletin vibratoire, 14 avril 2                         Bulletin vibratoire, 14 avril 2                         Bulletin vibratoire, 14 avril 2   

     

    Avril 2.

     

    Je suis comme électrisée ce matin !

    Dynamique et joyeuse.

    J'ai pourtant passé une fin de semaine très particulière.

    L'Esprit que je suis se porte toujours extrêmement bien.

    Je suis toujours en paix et centrée.

    Cela me permet d'observer les difficultés vécues par mon humanité.

    Le  "concept "humain" ou la personnalité si vous préférez, sont aujourd'hui en phase

    d'ascension.

    Cette dimension de moi-même transmute de façon tout à fait consciente.

    Elle sait que l'Esprit que je suis pilote cette étape de transition avec amour et intelligence.

    Pour l'instant, il y a donc encore décalage entre la personnalité et ce que JE SUIS.

      

    Ce weekend, l'effet physique de cette séparation était très nette.

    Le cœur, ce moteur universel qui véhicule ma vibration, semblait se mouvoir à pleine

    vitesse.

    Cela engendrait le ralentissement de ma matière, c'est-à-dire du corps physique.

    L'image qui m'est offerte est celle de notre planète dont le noyau accélère sa rotation, alors

    que le mouvement de l'écorce terrestre ralentit.

    La réalité vécue par notre Mère impacte ma propre machinerie quantique.

    Des séismes importants témoignent de la similarité de notre cheminement.

    J'avais donc l'impression de me déplacer en apesanteur, mon corps ne répondant qu'avec lenteur à mes

    injonctions.

    La seule façon de rétablir l'équilibre entre le corps physique et le corps vibratoire,  a été de dormir

    durant presque vingt quatre heures !

      

    Je suis restée éloignée de mes enfants et de Siuru durant ces deux jours.

    Il n'était pas temps pour moi de me préoccuper de ma famille humaine et de ce que cela implique.

    Heureusement, mes enfants n'ont pas besoin de moi, ce sont des êtres libres.

    Ils m'aiment d'un amour détaché et acceptent mon travail de canal même s'ils ne le

    comprennent pas.

    La seule activité que j'ai pu effectuer dimanche, c'est du jardinage.

    La terre et moi, seules, nous apprêtant à une plus grande communion.

      

    Le portail de la lune rouge est en relation directe avec ces effets secondaires.

    L'intelligence luminique est à l'œuvre.

    Elle engendre de telles transformations que les chocs sont inévitables.

      

    Mais ce matin, je suis prête.

    Prête à rester centrée alors que mon entourage va subir les effets de cette transformation.

    Pâques a un sens très profond en ce qui me concerne.

    L'année dernière, je vivais un moment douloureux que j'ai nommé le déchainement.

    Cette année, la paix sera ma vibration.

    Elle aidera ma famille à transcender cette étape.

    Ma fréquence imprégnera également la matrice, s'entremêlant avec la vôtre.

    Cette onde sonore équilibrera les forces en présence.

      

    Je crois que la question qui se pose à tous ceux qui liront ces lignes, c'est :

    Es-tu prêt ?

    C''est ce que porte cet instant présent.

    Votre préparation.

      

    Je terminerais par un clin d'œil.

    Depuis deux jours, je vois des dauphins partout.

    Les dauphins sont le symbole de Sirius.

    Cela fait longtemps qu'ils ont quitté une forme définie, mais c'est le souvenir que nous en

    gardons.

    Nos familles stellaires sont à nos côtés.

    Tout se déroule parfaitement.

    Nous sommes aimés et aidés.

      

    Je vous souhaite donc le meilleur cette semaine.

    Si vous êtes prêts, vous le saurez car vous allez vous sentir particulièrement bien.

    Vous allez surfer sur cette vague lunaire comme un champion qui s'ignorait !

    La vie va s'écouler en vous de façon fluide et lumineuse.

    Ainsi vous allez aider à stabiliser les fréquences qui nous percutent.

    Vous êtes l'équilibre cette semaine.

    Vous n'avez rien à affronter, juste à Etre.

      

    Mesnet

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

      

    Bulletin vibratoire, 14 avril 2                        Bulletin vibratoire, 14 avril 2                      Bulletin vibratoire, 14 avril 2  

      

     

      

      

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  11 :  Ma Kundalini n'est pas celle des autres

    Ma kundalini  n'est pas celle des autres

                                                                          

    Cette extraordinaire énergie, lorsqu'elle est éveillée, s'élève le long de la colonne vertébrale et traverse tous les chakras du système subtil pour enfin ouvrir le dernier centre au sommet de notre tête, le "Sahasrara". Nous obtenons ainsi la réalisation du SOI.

    Source : Spirale de lumière

     

    Le déploiement de la kundalini conduirait à l'éveil spirituel du pratiquant et à la plus haute conscience de soi. 

    Source : Wikipédia

     

    Je sus très vite que c’était une expérience de Kundalini, en raison de ses symptômes : il avait l’impression qu’une chose se promenait en lui, une sorte de boule chaude plus ou moins supportable suivant la colonne vertébrale particulièrement sensible au niveau des chakras ; plus la boule montait (plexus solaire, gorge, etc.), plus les niveaux de vigilance et de perception directe des objets se modifiaient (audition, vision etc.). L’une des caractéristiques de la Kundalini est de provoquer une amplification des sens.. 

     Source : INREES

     

    _______________________________________________________________________________

     

    Je pourrais emplir cette page d'informations piochées sur le net ! Je ne vais exposer ici que mon propre savoir, extrêmement limité, puisque...je ne sais pas ce qu'est la kundalini ! Je veux dire par là que l'éveil ne se lit pas, il se vit. En ce qui me concerne, j'ai donc pour l'instant une approche inachevée de cet Evénement.

    Pourtant, deux évidences me viennent à L'Esprit. La première est que chez moi, c'est l'éveil de la conscience qui aide au déploiement de la kundalini et non pas le contraire. Je suis l'Esprit. Tout le reste n'est qu'une boîte à outils que j'utilise à mon gré. L'humain qui possède un moteur de voiture dernier cri ne vivra pas mieux l'illumination que l'Indien juché sur son âne ! Nous allumons le moteur, nous ne sommes pas le moteur. Nous ne sommes pas le corps physique ni les chakras. Et par extension, nous ne sommes pas plus la kundalani. Elle ne nous éveille pas. C'est Nous qui utilisons sa puissance de feu.

    Le deuxième point important il me semble, c'est que nous allons ressentir la kundalini de façon différente. Il n'y aura donc pas UNE kundalini, mais PLUSIEURS. Les témoignages la concernant prendront maintes formes. Nous allons la traduire selon nos propres prismes. Mais n'est-ce pas le jeu de l'éveil ? Les chemins sont multiples, ne soyons pas dérouté  si ce que manifeste un frère ne ressemble pas à notre univers intérieur. J'ai abandonné l'idée de devoir refléter l'aventure de mon voisin, et cela dans tous mes espaces de vie. Alors si je ne vis pas ma kundalini comme une boule qui roule ou comme un serpent qui s'enroule autour de ma colonne, cela appartient au miracle de la vie. Je rends grâce au ciel que nous exprimions tous à travers notre éveil, des perceptions et des mémoires si dissemblables !

    N'oublions pas également que ce qui était vécu lors de l'ancien cycle n'est plus d'actualité. Les descriptions qui nous sont parvenu étaient sans doute valables en troisième  dimension, mais elles sont obsolètes au sein de cette nouvelle grille magnétique. Nous allons au-delà des anciens savoirs déformés par le mental. Vivons l'éveil à travers l'intelligence du cœur, sans a priori et sans référence au passé.

    Quelle est ma propre "orientation" concernant le canal très particulier qu'est la kundalini ? Il fut une époque où je pensais la ressentir, mais j'ai fini par comprendre que c'était mon cœur qui était au travail. L'indigo décrypte l'intelligence universelle à partir de sa propre expérience.

    Durant quelque temps, cette énergie a été bloquée au niveau d'une de mes omoplates. JE sais que cet ultime barrage correspondait à mes exercices de transcendance concernant certaines peurs liées au corps physique. Mes craintes se dissipant, la force de Vie trouve petit à petit son chemin.

    Ressentir cette sève si puissante au niveau de la colonne et des épaules est magique. Mais pas plus que l'expansion du cœur, ou l'absorption de la puissance solaire à traves les yeux. Vivre la paix EST le miracle.

    Cette fréquence reparamètre toute ma mécanique quantique. Le nirvana, tel que je le vis est simple et pur. Ce n'est pas une explosion qui se fait au niveau de mes centres d'énergie, mais bien ma conscience qui s'installe au royaume des cieux. J'aime ressentir physiquement ces énergies à travers mon corps physique. Mais ce n'est pas une fin en soi, c'est juste une perception affinée de la vie. C'est Moi qui magnifie ma vie, pas ma kundalini.

    Ce n'est donc pas vraiment sur elle que je travaille actuellement. Mais bien sur les dernières peurs qui font rempart à son écoulement fluide et tranquille. La nuance semble subtile, pourtant elle change tout. Je m'axe encore et toujours sur MOI, pas sur la Kundalini.

    Toutes les techniques qui nous amènent à penser qu'en éveillant l'un de vos centres d'énergie, nous vivrons mieux, se trompent de cible à mon sens. C'est mettre la charrue avant les bœufs, passez-moi l'expression. :) Régulez votre appareillage vibratoire est une chose. Rechercher votre liberté à travers eux en est une autre. C'est une des grandes falsifications du savoir spirituel. Beaucoup cherchent toute leur vie à travailler sur des points vibratoires en oubliant le principal. Nous ne sommes pas ces points et en nous focalisant sur eux, nous ne guérissons pas l'Etre.

    Ressentir la kundalini n'est pas la guérison ! Elle est un sens supplémentaire, à nous qui désirons tant ressentir LA VIE. Elle étaye ce que nous sommes, mais ne le génère pas.

    Lorsque la conscience évolue, notre perception de la vie évolue de concert. Les outils dont dispose un Dieu créateur sont plus nombreux, plus variés, plus sophistiqués que ceux d'un individu normal. La kundalini est une pièce importante du processus d'éveil car elle parachève l'une de nos phases d'évolution. Mais elle n'est rien d'autre qu'une pièce...de votre moteur !

    A quoi sert spécifiquement cette mécanique dorsale quantique ? Elle permet la diffusion d'une énergie très particulière dont je parle ici : Energie de distanciation et d'Affirmation

    Je me cite  : la colonne vertébrale est fortement sollicitée lors de cette étape. C'est elle qui porte le courant très spécifique nécessaire à la phase de distanciation. L'énergie semble "déchirer" la colonne, celle-ci étant "trop étroite" pour une telle énergie. Toute la zone du dos est donc extrêmement sensible sans être douloureuse. Il m'est conseillé de porter le plus souvent possible ma conscience sur ce circuit énergétique précis. Cela aide à sa concrétisation. Je ne vois là rien que de très logique. De nombreux écrits exposent l'idée que l'éveil de la Kundalini est source de guérison. Il semble bien que oui puisqu'elle accompagne une phase très précise de la naissance d'un Esprit. Beaucoup de gens ressentent la montée en puissance de cette énergie dans leur colonne vertébrale. Cela devrait s'accentuer en même temps que le changement de conscience. Votre colonne, votre dos et vos épaules "supportent" le changement de fréquence."

     

    Mesnet

     

     Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

     

    15 : Kundalani15 : Kundalani15 : Kundalani15 : Kundalani               

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • 10 : Nos yeux contiennent une carte ADN

    Ce dessin est une création de Chantal.

     

    Mai 2

     

    D'aussi loin que mes souvenirs remontent, lorsque mon regard fixe un point, j'ai toujours

    deviné comme des "filaments" dessinés sur la rétine.

    Ils ne sont pas statiques, il est très difficile de les fixer.

    L'image qui me venait à l'esprit était celle d'un chainon  d'ADN.

    Lorsque j'ai lu le texte qui suit, la résonance a été forte.

    Citation :

    "A l’heure actuelle, le zodiaque comporte douze maisons, et l’ADN compte douze chaînes. Les douze

    chaînes d’ADN seront éventuellement visibles dans l’iris et il sera possible de lire le dessein génétique

    dans l’iris. Par leur reflet dans l’œil, les douze chaînes d’ADN révéleront les codes génétiques liés au

    dessein et à l’intention tels qu’ils sont conservés dans le sang."

    Source famille de lumière

      

      

      

    Comme d'habitude, il existe une vérité opposée.

    En troisième dimension, ces incrustations sont considérés comme une maladie bénigne.

    Il s'agit de la myodesopsie.

    Si je comprends bien le point de vue des médecins, tout le monde ne perçoit pas ces

    cordons mobiles.

    Les myodésopsies (aussi appelées « corps flottants du vitré ») sont des opacités de tailles, de formes et de consistances diverses présentes dans l'humeur vitrée de l’œil. Normalement transparent, le corps vitré change d'état avec l'âge et subit des transformations dégénératives, ce qui conduit à la formation de petites fibrilles, qui s'agglomèrent les unes aux autres et qui flottent dans le vitré en se déplaçant selon l'action conjuguée des mouvements oculaires, de la gravité et de l'inertie de celui-ci. Les myodésopsies sont visibles à cause de l'ombre qu'elles projettent sur la rétine, ayant un indice de réfraction différent à celui du corps vitré. Elles peuvent prendre l'apparence de taches, de filaments, d'anneaux ou de points.

    Ces opacités étant bel et bien présentes dans l’œil, il ne s'agit pas d'illusions d'optiques mais de phénomènes entoptiques.

    L'article complet est sur Wikipédia

      

      

      

    Pour finir, voici le témoignage de Chantal, qui a bien voulu partager avec moi son

    ressenti ainsi que ses graphiques.

    Ce matin encore, je les appelais les « ONIS » (Objets Non Identifiés), oui, mais ça c’était avant…Avant de lire le texte de Mesnet.

    Enfin, je peux leur donner un VRAI nom, soit : filaments, cordes ou brins.

    Je les vois depuis toujours, tout le temps, ils font partis de mon quotidien.

    Autrefois, Lorsque j'étais enfant, je m'en amusais beaucoup, lors de trajets en voiture par exemple. Je les voyais défiler sur la vitre. Je me rappelle avoir demandé à mes parents s'ils voyaient ce genre de fils, serpentins qui se déplaçaient... la réponse fut « NON », bien entendu… 

    De façon cartésienne, je me suis dis que s'était simplement des nerfs optiques qui se reflétaient sur la rétine, mais en toute logique et en raison de leurs particularités cela s’avérait invraisemblable.

    Quelques détails importants pour mieux les reconnaître :

    1- Ils se déplacent de façon saccadée et accélèrent lorsque tu cherches à les fixer puis s'en vont sur les côtés et reviennent dès que ton regard se repositionne.

    2- Ils viennent spontanément en principe dans un état de relaxation, de non jugement et non contrôle. Bien que pour moi une simple pose d’une minute entre 2 activités dynamiques, par exemple assise dehors sur ma terrasse, regardant le ciel, ils apparaissent aussitôt.

    3- En principe le regard est fixe, un regard dans le vide, sans chercher à voir quelque chose, c’est comme un regard tourné vers l’intérieur de son être. Encore une fois, pour moi cet exercice est spontané et naturel.

    4- Aujourd'hui j'ai voulu les provoquer pour avoir une image récente avant d’en faire un dessin représentatif, mais cela a été plus difficile que prévu car ils viennent naturellement. De plus, je me trouvais à proximité d’un écran d’ordinateur, chose, à mon avis à éviter impérativement.

    5- Ils viennent donc spontanément sans intervention de l'esprit, du conscient ou du subconscient.

    6- Ils revêtent une multitude de formes et d’articulations comme dans un jeu de construction : on a des lignes droites, des courbes, des angles, des filaments tortueux et/ou enchevêtrés (nœud ou en amas), il peut y avoir des formes simples en « Z » ou en serpentins … 

    7- Ils sont souvent positionnés à la verticale, mais peuvent être aussi à l’horizontale.

    8- À l’intérieur de leur membrane interne, s’y trouve des ronds souvent au point d'articulation, mais pas seulement. La distance entre chaque rond est variable (2 peuvent être rapprochés et un plus loin). Un filament peut donc compter un ou plusieurs ronds. Il peut arriver de voir seulement un rond ou un nœud se déplacer.

    9- À l’intérieur des ronds, il y a un point noir bien centré.

    10- Ils sont toujours identiques dans leur représentation graphique. Leur contours sont de couleur blanche, avec des variantes de tons plus ou moins clairs, jusqu’à dénaturation complète rendant le filament presque imperceptible.

    11- Ils se déplacent de manière saccadées et à différentes allures mais leur combinaison interne reste statique.

    12- Lorsque que l’on regarde le soleil couchant par exemple, on commence par voir des points ensuite des filaments, une multitude de filaments organisés parallèlement en formes d’ondulations un peu comme un circuit imprimé ou en formes symétriques qui peuvent rappeler un Yantra ou des Mandalas.

    13- Les contours des filaments sont donc plus ou moins clairs et leur trait est légèrement dédoublé un peu flou comme lorsque l'on regarde les contours d'un dessin de trop près.

    Une variété de noisetier aux branches tortueuses représente pour moi assez bien les multiples facettes que peuvent prendre ces filaments lorsqu’on les voit séparément.

    Je m’étais gravée leur image en mémoire au cas où ils venaient à disparaitre et en attendant d’avoir une réponse un jour, peut-être…

    Et, aujourd’hui, c’est chose faite, grâce à Mesnet, laquelle je remercie sincèrement !

    Chantal DUMAS

      

      

      

    Je te remercie également Chantal pour cet échange fructueux.

    Il m'a permis de me concentrer avec plus d'acuité sur le sujet et d'affiner ma perception

    concernant ce phénomène.

    En ce qui me concerne, il ne s'agit plus d'une supposition, mais d'une évidence.

    Nos yeux contiennent notre génome.

    Rien n'étant le fruit du hasard, cette information me revient en mémoire pour une bonne

    raison et au bon moment.

    Depuis quelques jours, l'un de ces filaments a changé.

    Je parlerais d'un amas, tel que représenté sur le dessin de Chantal, en haut de page.

    Il est presque statique, ne bouge plus lorsque je l'observe.

    L'intelligence cosmique m'indique que mon ADN est désormais complet.

      

     

    Alors, maladie ou carte ADN ?

    Comme d'habitude, je ne transmets que ma réalité vibratoire, à vous d'entrer en

    résonance avec ces deux versions différentes, et d'affirmer ainsi votre vérité.

      

    Mesnet

     

    P.S. : je vous invite à relire l'article la dégénérescence à travers le prisme spirituel.

    Il n'énonce pas d'autre évidence que ce que je vous soumets aujourd'hui.

    Ce qui nous avons appelé problème de santé, ne sont que des outils que nous avons mal

    traduit.

     

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

     

    Une variété de noisetier aux branches tortueuses représente pour moi assez bien les

    multiples facettes que peuvent prendre ces filaments lorsqu’on les voit séparément.

    Chantal.

    10 : Nos yeux contiennent une carte ADN

     

     Photo wikipedia

                       

     

     Trois œuvres réalisées par Chantal.

     

    10 : Nos yeux contiennent une carte ADN               10 : Nos yeux contiennent une carte ADN  

          10 : Nos yeux contiennent une carte ADN

     

     

     

    Pin It

    16 commentaires
  •  17 : Une page blanche pour créer17 : Une page blanche pour créer17 : Une page blanche pour créer17 : Une page blanche pour créer

               

     

    Il y a quelques années, j'ai vécu une expérience extraordinaire.

    Je dînais chez des amis, tous deux des compagnons karmiques de longue date.

    Il existe une compréhension et un Amour entre nous qui rend notre relation humaine hors norme.

    C'est donc tout naturellement que nous travaillons ensemble en ce cycle.

      

    Je leur propose ce soir-là d'exercer mes nouveaux talents d'énergéticienne.

    En toute confiance, ils ont accepté le jeu.

    J'ai débuté cette séance avec F.

    Elle était allongée à même le sol, les yeux fermés.

    J'étais à ses côtés, une main tournoyant légèrement, cherchant la connexion vibratoire..

    Pour la première fois, quelque chose d'admirable s'est produit.

    Elle a disparu de mon champ de vision !

    Son corps est devenu opaque et sombre, comme un nuage épais.

    J'ai fait face à la peur provoquée par ce phénomène et j'ai continué à observer fixement son corps

    physique.

    Au bout d'un certain laps de temps son double lumineux m'est apparu.

    Il s'agissait bien d'elle, trait pour trait, mais sous forme cristalline, flottant juste au-dessus de son corps

    carboné.

    Le rendu était magique.

    Je n'ai jamais revécu une telle expérience.

      

    Par contre, depuis lors, lorsque je fixe n'importe quel objet dans la pénombre, il se délite.

    Il n'existe plus, tout simplement.

    Il n'en reste qu'une forme mouvante et tangible.

    Cette "matière" possède comme une consistance.

    Parfois, des couleurs, voire des cristaux de couleurs la parsèment.

      

    De façon étonnante, l'humaine que je suis n'a jamais approfondi le sujet.

    L'Esprit ne l'a pas souhaité jusqu'ici.

    Avez-vous remarqué que lorsqu'il n'est pas temps pour vous de vous poser sur un élément précis

    d'évolution, l'Esprit auquel vous vous êtes abandonné fait en sorte que vous ne puissiez pas creuser la

    question ?

    L'énigme que vous seriez en capacité de formuler n'arrive pas à prendre racine dans votre mental.

    Vous n'obtenez par conséquent pas de réponse.

      

    Il ne s'agit pas de vous cacher quoi que ce soit.

    Mais l'intelligence cosmique sait que vous devez aborder d'autres sujets d'expérimentation en amont.

    Un de mes articles est par exemple en suspens depuis un mois.

    J'ai le titre, mais pas les infos.

    Il n'est pas temps que mes dimensions intègrent ces éléments.

      

    Revenons à notre page blanche.

    Car il ne s'agit rien d'autre que cela, une réalité disparaît pour que vous puissiez en créer

    une autre.

      

    C'est l'humaine qui s'exprime à partir de maintenant dans ce billet, de façon à transmettre le plus

    exactement possible l'apprentissage qui m'est offert.

    Comme d'habitude, une enquête amusante se profile à l'horizon.

    Elle emprunte la même configuration que celle effectuée avec certains d'entre vous concernant les yeux

    et l'ADN.

    Lire : nos yeux contiennent une carte ADN

    Mon humanité aime avoir l'impression de travailler pour évoluer.

    C'est donc sous cette forme ludique que la vérité m'est rendue.

      

    Les yeux ne créer rien, de même que la pensée ne créer rien.

    La création s'effectue à travers un espace quantique, j'ai déjà évoqué ma perception concernant ce

    sujet.

    Par contre, nos sens évoluent et s'adaptent au nouveau cycle.

    Regarder le soleil est une mutation  concrète et mesurable.

    Mais que peuvent percevoir mes nouveaux yeux que les anciens ne captaient pas  ?

      

    Nous sommes en capacités de créer la forme.

    Nos yeux peuvent la  percevoir, puis projeter à l'extérieur la création formulée par le TOUT.

    Nos yeux sont donc désormais un outil holographique permettant de visualiser le vide ou le décor

    que nous mettons en place au sein de la cinquième dimension.

    S'ils ne créent pas l'illusion, nos yeux permettent de vivre au sein de l'illusion.

    Quelle différence avec ce que nous vivions jusqu'ici me direz-vous ?

    Elle est de taille !

    Nous évoluons au sein d'un phantasme que nous créons en conscience et selon nos aspirations.

    Avouez que Dieu possède des outils hallucinatoires très percutants !

    Et comprenez que c'est bien cette énergie qui va redessiner notre monde.

      

    Au niveau technique, je précise deux éléments.

    En premier lieu, cette observation de la non-forme brûle les yeux, comme si la rétine était en contact

    avec une énergie plus dense dont elle n'a pas l'habitude.

    Aujourd'hui, après des années d'expérimentation, mes yeux ne ressentent presque plus la morsure des

    hautes fréquences.

      

    Deuxièmement, je ne suis pas encore en capacité de créer une nouvelle forme.

    Cela demande beaucoup de concentration et mon Esprit ne m'estimait pas prête à jouer dans la cour

    des grands.

    Admettons aussi que mon mental bloquait sur l'immensité de ce bouleversement.

      

    Je reviendrais sur cet article au cours du temps, je pense que d'innombrables faits nouveaux viendront le

    compléter.

    Je pense notamment à vos expériences qui enrichirons grandement ce témoignage sommaire.

      

    Comme d'habitude, moi, l'Esprit, j'offre à ma dimension humaine des mots et concepts avec lesquels

    elle va entrer en résonance et ainsi apprendre à utiliser de nouveaux outils.

      

    Voici donc un texte qui surgit au moment opportun.

    Je précise que je ne cautionne pas les informations relatives au troisième œil.

    Je ne valide que ce que je vis, pas les anciens savoirs.

    Je fais de même en ce moment concernant ma kundalani.

      

    Citation :

    Lorsque les 3 centres énergétiques sont bien «allumés et unis», l’invitation est d’imaginer ensuite qu’à partir de l’énergie du Cœur, qui contient déjà l’énergie du pouvoir de notre Hara, nous projetons vers l’extérieur, à environ 1 mètre devant, un écran holographique représentant une page blanche où chacune des créations à venir peut simultanément exister. Cet écran représente tous les futurs potentiels de l’Univers. C’est l’énergie du «point zéro absolu», porteuse de vie pour toutes les créations jamais imaginées. C’est la matière première de l’Univers, la glaise universelle que le sculpteur pourra utiliser.

    Lorsque cette forme holographique a pris forme devant, ressentie ou imaginée intérieurement, l’invitation est de projeter sur cet écran, à partir du 3 e œil, une représentation de ce que nous souhaitons créer concrètement dans notre vie. Et en y ajoutant les émotions ressenties comme si nous vivions déjà l’expérience projetée, nous donnons encore plus de force à notre création.

    Lorsque cet agencement d’intention et d’énergie créatrice est maintenu intérieurement en place pendant un minimum de 17 secondes, il est alors «entendu» dans l’Univers.

    Source : Psychologie de l'âme

    Merci à Marc Dion sur FB d'avoir proposé ce lien.

      

    Mesnet

     

    P.S. : Une pensée aimante à vous deux, mes deux collègues cosmiques.

      

    Ce site est le fruit de l'Univers. Si ce texte résonne à votre cœur, il vous appartient.

    Vous pouvez l'utiliser dans son intégralité ou le morceler. Vous avez le droit de le

    transformer. Vous n'avez aucune obligation de me citer.

    Gratitude.

    Pour les textes appartenant à d'autres auteurs, veuillez vous conformer à leur souhait.

     

           17 : Une page blanche pour créer                 17 : Une page blanche pour créer                  17 : Une page blanche pour créer

      

      

      

    Pin It

    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique