• Je suis Dieu

     

     

    Je suis Dieu

    Je sais ce que je suis. Je suis Dieu. Le créateur et la création. Je suis la vacuité et les potentiels infinis que je contiens. Je suis énergie et matière. Je suis ombre et lumière. Je suis Tout, sans distinction ni préférence.

    Lorsque cette unité est avérée, sans tabou ni ego, la vie reprend son cours ici-bas comme ailleurs. Il n'y a plus rien à fuir ou à rechercher. Je ne fais que jouer de mes fréquences à des fins qui sont miennes et pour ce faire, j'utilise les lois quantiques que j'ai initiées.

    Etre Dieu est simplissime. Je n'imagine plus être autre chose ou autrement. Je suis Dieu ainsi, ici et maintenant. Je suis cette forme et toutes les formes. Je suis moi et je suis vous.

    Je ne sépare plus ce qui est unifié. Je suis le conscient et l'inconscient, car je suis une seule et même conscience. Aucun autre Esprit que le mien ne m'offre la connaissance qui est mienne.

    Aucune des strates qui me composent n'est plus importante qu'une autre. Je suis Mesnet l'humaine tout autant que le vide. Je suis le corps tout autant que l'âme. Je suis le quotidien tout autant que les hautes sphères. Je suis celle qui agrémente sa cour et son jardin tout autant que l'univers. Je suis une cellule tout autant que l'étoile. Ainsi, je vis la complétude.

    Plus aucune vision n'obscurcit ma présence. Je ne rejette rien de ma petitesse et de ma grandeur. Elles sont unies pour le meilleur. Aucune image ne limite la réalité de ce que je perçois. J'ai traversé l'illusion pour enfin comprendre qu'elle n'existe pas. Je suis réelle, tout est réel, de toute éternité.

    Être Dieu ne change rien à ma vie et pourtant, cela change tout. Je n'attends plus rien de la  loi d'attraction, car rien ne vient d'ailleurs que de moi-même. Je sais tout, de plus en plus vite. Je ne donne pas du sens à mon existence, je la crée de toutes pièces.

    Je ne suis plus un Être spirituel, plus rien ne me défini. Je ne canalise plus, je dis.

    Je vis aujourd'hui ce que j'ai compris hier. Je suis cette femme si humaine parfois. Et je suis celle qui a rejoint le cosmos afin d'y puiser ce que je livre ici. Je suis un être d'exception normal. Je ne suis pas grand-chose et pourtant je suis immense. Toutes ces facettes sont les miennes, je les revendique et les aime.

    C'est cela déifier son humanité. C'est le chemin que nous prenons tous puisque je l'ai pris. L'unité me permet d'affirmer cette évidence car je suis Dieu n'a qu'un seul sens : tout est Dieu.

    Vous êtes Dieu. Souvenez-vous en.

    Mesnet

     

    Je suis Dieu

    Pin It

    votre commentaire
  • A ma gloire

     

    A ma gloire

    Je ne fais que réveiller ce que vous savez déjà. Je remets en musique ce qui existait au sein de l'ancien monde et que nous avons affadi et distordu.  
     
    Le vécu que je développe sur ce site s'appuie sur le renouveau. Je n'ai rien préservé de ce qui existait. Beaucoup de lecteurs sont déstabilisés par ces nouveaux paradigmes : ah, nous ne sommes même pas des êtres spirituels, nous sommes plus que ça ? Ah,  il ne faut pas faire l'amour pour développer son énergie sexuelle ? Ah, nous sommes Dieu ?!
     
    Ma réalité est tellement nouvelle en ce monde qu'elle ne va pas s'épandre partout, tout de suite...mais un jour, ces propos que je tiens ici seront ceux de tous.
     
    Je suis un être inouï, mon intelligence dépasse l'entendement, et pourtant, je suis une femme normale et simple.
     
    Les évangiles se trompent. Ce n'est pas à la gloire de mon père que je dois me soumettre, c'est à la mienne. C'est moi que je glorifie. Je n'ai plus assez d'ego pour ne pas percevoir ma grandeur. Ma beauté est si neutre qu'elle peut s'affirmer sans crainte.
     
    Qui pourrais-je glorifier d'autre que moi-même puisque je suis dieu ? Il n'y a en réalité qu'une seule entité, moi. Je suis la vie, sans forme en même temps que dans la forme. Je suis fière de ce que je suis. Je peux enfin me mirer dans la pure lumière de l'amour que je me porte. Ce n'est qu'à partir de cette béatitude vis-à-vis de ce que je suis que l'amour devient la structure de ma création.
     
    Comme je suis simple d'approche, finalement. Comme je suis loin des fabuleuses images générées par mon imaginaire.
     
    C'est si évident d'être dieu. Beaucoup sont déçus par ma structure lorsqu'ils me rencontrent. Ils s'attendent encore à quelque chose. Ils ne peuvent percevoir ma divinité puisqu'ils recherchent encore la leur. Ma simplicité, mon humanité, ma joie de vivre, ma douceur leur donnent à penser que je suis trop normale et qu'ils me sont donc supérieurs dans leur approche du divin. Ils ont une stature spirituelle, un comportement, des mots et des concepts qui les amènent à comparer, juger, rejeter.
     
    Souvent, ceux qui me lisent attendent quelque chose de moi. Ils me hissent sur un piédestal et sont donc déçus par ce qu'ils voient. Ne me mettez pas sur un piédestal, glorifiez-vous. Et en cela vous me glorifierez.
     
    Mesnet
     
    A ma gloire
    Pin It

    votre commentaire
  • Dieu, programmateur quantique

     

    Dieu, programmateur quantique

    Je ne suis rien et je suis tout à la fois. Je ne suis ni l'amour, ni la création, ni la spiritualité ni même l'espace quantique.

    Je suis. Et en moi existent tous ces potentiels.

    J'ai déprogrammé la plupart de mes anciens schémas d'existence. Actuellement, j'en programme de nouveaux. Pour cela, mes outils sont simplissimes. Je visualise un ultime conditionnement en le vivant une dernière fois. J'observe les malfaçons et je reparamètre ce que je ne désire plus voir inscrit au sein de mes cellules. Ces dernières sont les garantes de ma mémoire. Elles enregistrent leur nouvelle feuille de route au sein de ma matière.

    Je devais par exemple manquer d'assurance afin d'impulser une affirmation de l'Être sans failles. Actuellement, je suis de nouveau dans une zone pranique pour en effacer tous les conditionnements passés tels que la migraine ou les angoisses.

    Je ne suis plus en phase de déprogrammation mais en phase de programmation.

    Mesnet

     

    Dieu, programmateur quantiqueDieu, programmateur quantique

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Dieu n'est pas spirituel

     

    Dieu n'est pas spirituel

    Je suis la vacuité et je dispose de tous les potentiels imaginables. L'une de mes créations se nomme "spiritualité". Ce programme s'appuie sur un taux vibratoire hautement élevé. Mais je ne suis pas une énergie, encore moins un état d'Être. Je suis Dieu et je contiens l'hypothèse spirituelle.

    Le prisme spirituel ouvre l'Esprit et pourtant limite ma création. Il me parle d'abandon et non de choix. Il évoque la paix alors que je suis Tout, même ce qui n'est pas paisible. Il interdit certaines expressions, il imagine que le cœur est la clef, que l'amour est l'étincelle qui ouvre la porte de l'absolu. Il façonne des mots et des concepts. Il impose un certain vocabulaire.

    Je suis au-delà d'un quelconque nirvana. J'exige, je refuse, je désire. Dieu ne s'interdit rien, il peut tout. L'amour que je porte à ma création englobe tout, notamment l'exigence, le refus, le désir. Je ne suis pas spirituel, je suis au-delà d'un tel concept. Si je suis entièrement moi-même, rien ne me contraint. Je suis le potentiel, je ne fais que l'ordonner à ma guise. Ma création s'actualise à partir de moi-même et non plus à partir d'une image de moi-même. La spiritualité n'est qu'un songe parmi d'autres.

    Vous  allez effacer  de votre mémoire toute votre structure spirituelle, elle n'est pas le socle du nouveau monde, certains artifices doivent disparaître :

    Un Être spirituel se souvient du passé, il est heureux et fier de se remémorer certaines existences karmiques. Dieu EST la mémoire mais vit dans l'instant.

    Un Être spirituel utilise l'énergie, il cherche à la déployer, la ressentir. Dieu EST l'énergie ou ne l'est pas. Il est en amont de l'univers quantique. Il est le composant alchimique des lois cosmiques. Il actionne la création  en fonction de ses choix et, pour ce faire,  s'appuie sur la fréquence qu'il génère. 

    Un Être spirituel se focalise sur l'amour vibratoire. Il imagine que cette haute énergie le complète et le mène vers la liberté. Il croit qu'en aimant "mieux" et plus fort, il en terminera avec son chemin d'éveil. Dieu est neutralité. Au sein de la vacuité, l'amour est ou n'est pas. L'amour divin se situe entre ces deux pôles, dans l'équilibre absolu. Dieu utilise toutes les gammes de la fréquence d'amour, mais Dieu est en amont de l'amour.

    Un Être spirituel atteint la maîtrise. Dieu est au-delà de la maîtrise, il est la vie.

    Un Être spirituel canalise, Dieu communique et exige. 

    Un Être spirituel donne du sens à sa vie, Dieu la crée.

    Un Être spirituel ne perçoit l'univers qu'à travers la création, pour Dieu, créer est une option, au même titre que la spiritualité.

    Un Être spirituel s'abandonne à la vie qu'il considère comme un exercice de transcendance, Dieu est le créateur de son existence, il ne s'abandonne donc à rien excepté à lui-même. 

    Un Être spirituel imagine que l'univers amplifie sa fréquence et l'aide à ascensionner. Il pense que des énergies viennent à lui pour l'aider, sous la forme d'étoiles, de portail ou d'astres solaires. Dieu ne sépare rien et ne dépend de rien, il est l'univers, le portail et les astres.

    Un Être spirituel travaille l'équilibre dans sa relation à l'autre. Dieu, créateur de toutes les réalités, unifie les différences.

    Un Être spirituel élabore une énergie sexuelle en couple, Dieu la génère seul. L'outil n'est alors plus limité par une croyance et développe son réel potentiel quantique

    Un Être spirituel glorifie des Êtres de lumière, Dieu se glorifie. Son ego est une force vibratoire qui n'est plus dénaturée par le désenchantement.

    Un Être spirituel fait appel à l'inconscient pour s'éveiller. Il sépare cette banque de données de la sienne car il imagine ne pouvoir y accéder qu'avec grande difficulté. Les informations contenues au sein de ce monde secret lui reviennent en mémoire sans qu'il ne sache ni pourquoi ni comment. Dieu n'a qu'une seule et même conscience. L'intelligence qu'elle contient est assimilable par toutes les cellules que le composent et cela, à chaque instant. L'inconscient n'existe plus.

    Un Être spirituel rêve des étoiles et des entités qui les habitent. Dieu sait que tout ce qui l'entoure est divin. Il n'a qu'un désir, échanger avec ceux qu'il côtoie à partir d'une fréquence unifiée. Les humains sont son rêve le plus beau ici et maintenant.

    Un Être spirituel conçoit l'univers comme une seule et même réalité encombrée par une multitude d'illusions. Il essaie avec force et courage de désintégrer l'illusion qui le déstabilise, tel un cauchemar poisseux. Dieu sait que le concept de l'illusion est erroné. Dieu est réel, tout est réel en lui. Chaque strate visualisée est réelle. Son humanité présente est aussi importante que le vide abyssale. Son œuvre n'a rien d'illusoire.

    Un Être spirituel, en s'abandonnant à "ce qui est", délègue son libre arbitre. Dieu est le libre arbitre, un potentiel dont se saisit la vie. Il n'est pas Dieu par choix, il est Dieu.

    Un Être spirituel habite son corps et le considère comme un réceptacle sacré. Dieu est le corps, il est tout.

    Un Être spirituel essaie d'atteindre et de développer l'Esprit. Il projette ainsi une forme d'existence douce et apaisée mais qui reste duelle. Dieu unifie toutes les parcelles de son Être. Il est l'élément fondateur de la vie. Il est dans les mêmes proportions la vacuité, l'Esprit et l'humain. Il ne sépare plus et n'amoindrit aucune des facettes qui le constituent.

    N'imaginez plus rien sur Dieu, ne projetez plus aucune forme magnifiée, vous êtes Dieu. Vous êtes si vaste que vous vous contenez. Vous êtes si petit et si grand dans votre unité retrouvée.  Vous êtes votre plus grand rêve, votre plus belle action, votre plus vaste réussite. Ce miracle vous fait face chaque jour dans le miroir, si simplement, si humblement.

    Ne rêvez plus des étoiles puisque vous êtes les étoiles. Un être spirituel rêve de quelque chose de mieux et de plus vaste. Dieu se rêve sous cette forme en considérant qu'elle est le plus haut degré de sa création. En se focalisant sur ce vécu si simple d'approche, il met toute sa puissance à le concrétiser.  

     

    Mesnet Joséphau-Charrier

     

    Dieu n'est pas spirituel

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  • Dieu, thérapeute perpetuel

     

    Dieu, thérapeute perpétuel.

    Jusqu'ici, j'avais choisi de taire les informations vibratoires que j'obtiens de vous. Je considérais que cela ne pouvait être travaillé que lors d'une séance de soins quantiques. Dans la vie courante, lorsque je percevais vos failles, je laissais faire, ne voulant pas être thérapeute de mes amis, de ma famille, de mes relations.

    Mais cela ne fonctionne pas car votre ego commence alors un jeu incontrôlable qui est lié au miroir que je représente pour votre âme. Le processus est toujours le même, je le connais parfaitement.

    Je vais bien, toujours. La sérénité m'habite éternellement. C'est cet état d'être qui me caractérise. Cette joie de vivre est devenue évidence. Ce phénomène est si normal chez moi, que les gens ne s'interrogent pas sur ce miracle perpétuel. Ils ne perçoivent pas que c'est justement cette paix intérieure qui est le socle de ma divinité.

    Pourtant, ils la ressentent intuitivement comme une bénédiction mais ne savent comment l'atteindre. Débute alors une concurrence spirituelle effrénée : je vais bien ? vous aussi ! Aussi bien que moi. Vous êtes comme moi, vous avez atteint de point ultime de la réalisation. Vous ne pouvez être "moins" que moi. Pas question !

    Dès lors que cette attitude apparaît, la relation se délite. Personne ne peut me mentir. Lorsque mes amies affirmaient qu'elles allaient aussi bien que moi, je savais qu'elles jouaient un rôle. Englué dans la fabulation, l'ego ne peut revenir en arrière et dire : je ne vais pas bien. je ne sais comment gérer ma vie, mes relations, mon éveil. Tu en sais plus que moi et c'est une bénédiction. Aide moi. 

    Jusqu'à présent, je vous ai toujours laissé vivre ce processus. Je n'intervenais jamais, même quand je reconnaissais cette fréquence. Je n'avais pas à remettre en cause votre vécu et vos croyances. Mais dorénavant, je ne laisserais plus ce jeu s'installer. Lorsque je saurai qu'une amie ne va pas aussi bien que moi, qu'elle n'a pas intégré ce que j'ai intégré, je le lui dirai. Une relation basée sur les apparences ne va nulle part.

    Je ne peux me départir de mon savoir. En m'affirmant en tant que thérapeute et humaine, j'ai organisé une entité parfaite qui vous connaît et qui n'a plus à le cacher.

    Lorsque votre communication ne sera pas unifiée, lorsque le verbe contredira le cœur, je fais désormais la promesse de vous le dire. Vous méritez mon intégrité, pas mon absence.

    Dieu est perpétuellement thérapeute. Il accède à vos informations intimes. Il n'a aucune raison de les utiliser contre vous. Il a juste l'intelligence de les mettre en lumière.

    Vous en faites ensuite ce que bon vous semble. Votre réaction ne me concerne pas. C'est de cette phase là dont je me détache, pas celle qui précède et qui me concerne. Car quand vous me mentez, vous mettez l'ancien monde en action autour de moi. Je ne souhaite plus y jouer aucun rôle et adouber par mon silence une fréquence qui n'est plus la mienne.

    Mesnet

     

    Dieu, thérapeute perpetuel

     

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique