•  

     

    Fin décembre 2005, je suis à l'hôpital : paralysie des deux bras.

    Enfant en souffrance et adolescente solitaire, jeune femme ayant des pulsions suicidaires, il me semble me souvenir qu'à cette époque, je suis une femme ayant déjà bien progressé sur le chemin de la vie et de la paix.

    Car mère à l’âge de vingt trois ans, j’ai très vite pris conscience que j’allais détruire mes enfants si je ne soignais pas ma douleur profonde et mortifère.

    J'avais donc entrepris une thérapie psychologique qui m'avait porté vers une certaine sérénité.

    J’étais plutôt bien dans ma vie, dans mes rôles de mère, de femme, d’épouse, d’amie, de fille.

    Je n’éprouvais aucun intérêt concernant les religions ou la spiritualité. Ces sujets ne m’intéressaient pas, ils me laissaient même pantoise sur la naïveté de ceux qui pouvaient croire à ces « inepties ».

    En cette fin d’année 2005, j’étais pourtant sous tension, ayant le sentiment qu'il DEVAIT "se passer quelque chose".

    Sur les conseils de vieux amis, en janvier 2006, j'ai pris contact avec une numérologue. J’ai alors entrouvert la porte sur un monde inconnu....mais qu'avais-je à perdre d'essayer « autre chose » ?

    Ce jour-là, en sortant de cette maison, j’ai cessé de manger « de la viande ». Comme ça, d’un coup. Comme si la conscience avait fait un bon colossal, qu’elle n’attendait que cet instant pour évoluer.

    Le premier pas de l’éveil était fait.

    Cette personne m’avait également parlé « d’énergie ».

    Mais qu’était donc l’énergie ?? !!

    J’ai cherché tout ce que je pouvais trouver sur le sens de ce mot !

    Et j’ai été guidé vers le pendule.

    Ce fut ma première étape : tenir un pendule dans mes mains et le sentir « vibrer ».

    Ainsi se fit le premier pas vers un nouveau cycle de 6 ans.

     

     Mesnet

     

    Mon éveil débuta en janvier 2006

     

    Pin It

    5 commentaires
  • Dans ce dossier "le chemin et les pas", il n'y a que peu d'écrits.

    Cette période fut pourtant intense : une formation, un déménagement....mais je ne me souviens pas de grand-chose.

    Quelques éléments épars, notamment une période de jeûne de quinze jours.

    Pour le reste, communiquer sur mon passé lointain ne prend pas vraiment sens.

    Je fus une enfant contemplative, une jeune femme en souffrance, une mère débordée, une femme en colère.

    Il y eut une longue thérapie. La psychologie est le début d'un grand mouvement intérieur car elle apprend à se centrer sur soi-même.

    Lequel d'entre nous, chez son psy, n'a pas parlé "des autres", encore et encore ? Et à la question du thérapeute "et vous, comment allez-vous ?", répondu " moi ça va très bien, ce sont les autres qui doivent changer !".

     

    Mesnet

     

    Avant décembre 2012

    Pin It

    4 commentaires
  •  

    Ce dossier "je ne suis ni les pas, ni le chemin" débute en décembre 2012 et me mène jusqu'à la période "2014, l'année deux".

    En relisant ces textes, je réalise qu'il m'était donné de vivre des moments de paix,  mais que cet état n'était pas stable.

    En comparant ma vie d'alors à celle d'aujourd'hui, je sais que je quittais cet état de béatitude très souvent.

    Mais vivre en son cœur, même une minute, est l'amorce de ce qui vient ensuite.

    Ce que j'expose ici parle donc de moments bénis mais pas de mon quotidien.

    Je pourrais dire que j'accédais à la fréquence "je suis", cette fréquence qui est bien au-delà de celle "je comprends", mais que l'ancrage de ces vibrations n'était pas aussi puissant qu'aujourd'hui.

    Cette période de ma vie me semble déjà si loin !

    L'évolution obéit à une chronologie. Ces textes, que j'édite sans rien changer de ce qui se bousculait alors en moi, peuvent être lu dans l'ordre.....ou pas. Il suffit de suivre les numéros indiqués en début de titre.

    Mesnet

     

    A partir de décembre 2012

     

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique